Publi-interview franchisés

T. et E. Piot (Vousfinancer.com) : « Nous sommes indépendants avec tous les avantages apportés par la franchise »

2013-05-24T08:45:00+02:00

24.05.2013, 


imprimer

Tess et Erick Piot, respectivement 48 et 53 ans, ont créé à Six-Fours (83), en octobre 2011, leur premier cabinet de courtage Vousfinancer.com, spécialisé dans l’immobilier résidentiel principal, locatif et de restructuration. Leur seconde agence ouvrira en juin 2013 à Aix-en-Provence (13), peu après le recrutement de leur première collaboratrice.

Tess et Erick Piot
Crédits photo : DR
Tess et Erick Piot, franchisés Vousfinancer.com

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateurs d’entreprise ?

Autodidactes tous deux, nous nous sommes rencontrés au sein de la société qui nous employait, issue d’un groupe américain de traitement de courrier. Erick manageait une centaine d’employés, et j’étais moi-même commerciale. Nous avons travaillé ensemble durant dix ans, ce qui nous a permis d’apprécier nos modes de fonctionnement respectifs. Erick a négocié son départ en 2007, pour s’installer comme agent général en assurances, mais il s’est rapidement ennuyé dans ce métier, et a revendu son cabinet au bout de deux ans. De mon côté, j’ai passé en 2008 une licence professionnelle d’agent immobilier et de gestionnaire de patrimoine, avant de quitter également mon employeur. Nous ne voulions plus dépendre d’une hiérarchie, en cette période de crise. Dans le passé, à titre privé, nous avions souvent acheté, rénové, revendu des biens immobiliers, et ce secteur m’intéressait, mais je ne souhaitais pas ouvrir une « Xième » agence immobilière. J’avais une bonne expérience du financement bureautique, que j’ai souhaité transposer sur l’immobilier. Erick s’est rallié à mon projet de création d’un cabinet de courtage, spécialisé dans le marché de l’immobilier traditionnel, mais aussi dans celui de la restructuration patrimoniale.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Il était crucial pour nous de créer en franchise. J’avais antérieurement vécu une courte expérience de création d’entreprise en solitaire, et je savais combien il est important d’avoir des retours sur son travail, et de pouvoir s’appuyer sur des référents. Par ailleurs, le courtage est un domaine très légiféré, dont nous n’avions pas encore la maîtrise.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

Vousfinancer.com s’est distingué de deux autres franchiseurs que nous avions rencontrés, essentiellement par son sens de l’écoute, une éthique et des valeurs qui nous correspondaient, et sa volonté exprimée de suivre le franchisé dans son évolution. L’enseigne pratique une politique d’accompagnement et de développement, qui se vérifie régulièrement dans la réalité. C’est important lorsqu’on signe pour un engagement de cinq ans. A ce propos, nous pensions pouvoir exercer sur La Ciotat (Bouches-du-Rhône), ville qui a été optionnée au dernier moment par un franchisé déjà intégré. Par conséquent, c’est Six-Fours, dans le Var, que nous avons retenue, après nous être questionnés sur ce qui était le plus important dans notre choix, du secteur d’activité ou du franchiseur.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

La volonté de s’engager de part et d’autre passe par une relation de confiance réciproque. Notre manière de présenter notre projet avec lucidité, et notre véritable volonté de développement étaient en phase avec la stratégie de Vousfinancer.com. Nous souhaitions demeurer prudents dans notre démarche, en exerçant seuls durant 18 mois, avant d’embaucher. Nous savions que notre activité relevait d’un circuit de vente long, et qu’un fond de roulement de six mois est indispensable au démarrage. Le franchiseur a également apprécié que nous acceptions le secteur de Six-Fours, choix que nous n’avons d’ailleurs jamais eu à regretter par la suite.

Quotidien du franchisé

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Nous avons suivi un fil conducteur pour un démarrage efficace, à commencer par trois semaines de formation initiale. La première semaine au siège est très axée sur l’éthique et la déontologie, et sert à donner une empreinte du métier au franchisé. La suite du programme concerne la prise en mains des logiciels destinés à la gestion commerciale et administrative. Enfin, les relations commerciales avec les apporteurs d’affaires (experts-comptables, assureurs, cabinets immobiliers, cabinets de gestion de patrimoine, etc.) sont étudiées, de manière à pouvoir traiter ensuite des conventions de partenariat. L’accompagnement du franchiseur auprès des agences bancaires, pour l’argumentation de notre process de fonctionnement, a été crucial. Globalement, Vousfinancer.com, fort de sa centaine d’agences, représente un poids économique non négligeable dans la négociation des conventions bancaires de tous ordres.
Nous avons également beaucoup apprécié la présence de responsables de l’enseigne au moment de l’ouverture de notre agence, qui nous ont aidés durant quelques jours à agencer notre espace dans le respect de la charte Vousfinancer.com. Au quotidien, toute demande de notre part obtient une réponse efficace en retour, et nous sommes suivis ponctuellement par un accompagnant dédié, en charge d’une dizaine d’agences. Des cercles de discussion, organisés par le franchiseur, sont régulièrement mis en place, sur des thèmes spécifiques (par exemple : « comment développer son chiffre d’affaires »). L’enseigne initie également des réunions régionales qui permettent d’échanger sur les bonnes pratiques entre membres du réseau.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisés ?

La première chose qui me vient à l’esprit concerne notre liberté d’action. Erick et moi ne dépendons plus des circuits de décision lourds que nous avions connus précédemment, et nous pouvons désormais agir en toute autonomie. Nous sommes indépendants avec tous les avantages apportés par la franchise. Evidemment, notre prise de risque au quotidien est plus importante que lorsque nous étions salariés, mais nous retirons énormément de satisfaction de notre situation actuelle. L’ouverture imminente de l’agence d’Aix-en-Provence conforte notre décision initiale. Notre réseau d’apporteurs d’affaires est déjà partiellement formé, et le développement de cette seconde agence sera par conséquent plus rapide. Nous venons d’embaucher une collaboratrice, sachant que le marché du courtage, qui n’accompagne que 25 % des transactions immobilières en France, représente jusqu’à 70 % dans d’autres pays européens.

Dernières actualités