Vidéo

M. Benoist (VoIP Telecom) : « Nos franchisés doivent être capables de conclure une affaire »

2012-03-01T09:09:00+02:00

01.03.2012, 


imprimer

Réseau spécialiste de la technologie de la voix sur IP, VoIP Telecom poursuit son développement en France. L’enseigne recherche des franchisés qui ont la fibre commerciale, et idéalement une première expérience de vente. Explications de Marc Benoist, directeur du développement.

VoIP Telecom accompagne les entreprises de 5 à 200 personnes dans leur passage de la téléphonie classique vers la technologie VoIP, ou voix sur IP, dont le principe est de faire transiter tous les échanges téléphoniques sur un réseau IP. « Ce sont des box, comme à la maison, avec des fonctionnalités de standard téléphonique professionnel », précise Marc Benoist, directeur du développement. Après 10 ans d’activité, l’entreprise a entamé son développement en franchise. « Nous apportons l’infrastructure technique, le support et un certain nombre d’outils commerciaux pour des gens qui veulent développer notre concept sur leur secteur », poursuit Marc Benoist.

Pour intégrer le réseau, la première condition est de savoir vendre. « Nos franchisés doivent être capables de conclure une affaire avec des chefs d’entreprise », affirme Marc Benoist. « Nous recherchons des gens qui ont déjà une expérience de vente aux entreprises dans la bureautique ou les produits un peu techniques, voire les services financiers », poursuit le directeur du développement. Les profils plus techniques sont également sollicités, dans la mesure où ils sont « capables de recruter des commerciaux et de constituer une petite équipe pour pouvoir développer notre concept », indique  Marc Benoist.

Des moyens financiers sont également nécessaires, pour s’acquitter du droit d’entrée de 12 500 euros et fournir l’apport personnel minimum de 25 000 euros. Un investissement tout de même réduit, car les franchisés peuvent travailler de chez eux, et n’ont donc pas besoin d’investir dans un local.

Dernières actualités