Publi-interview adhérent

S. Zaika (Vegalis) : « Je recherchais un équilibre entre liberté et partage »

2012-06-14T09:24:00+02:00

14.06.2012, 


imprimer

En 2006, Stéphane Zaika rejoint la licence de marque Vegalis, réseau spécialisé dans le rachat de crédits aux particuliers. Basé dans la région toulousaine, cet ancien employé de banque recherchait davantage d’autonomie, tout en adhérant à un projet de groupe. Un choix qu’il ne regrette pas.

Stéphane Zaika
Crédits photo : DR
Stéphane Zaika, adhérent à Toulouse

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Ma personnalité me poussait à entreprendre. J’accepte de prendre des risques, je suis attaché à mon indépendance et j’aime être libre de mes décisions. Autant de prédispositions qui m’ont fait réfléchir car je souhaitais évoluer. Ancien employé de banque, j’ai décidé de devenir mon propre patron. De plus, j’ai un caractère entier, ce qui n’est pas toujours simple pour évoluer dans le monde de l’entreprise.


Pourquoi avoir créé en licence de marque ?

Je suis autonome mais j’ai besoin de m’inscrire dans un projet plus large que le mien. Je recherchais un équilibre entre liberté et partage, avec une forte envie d’adhérer à un projet. En ce sens, le concept de la licence de marque me paraissait le plus adapté à ce que je désirais.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez la tête de réseau ?

Je connaissais Vegalis depuis 2000, j’aurais pu rejoindre l’enseigne à ce moment-là mais ma carrière s’est alors orientée différemment.  Finalement, j’ai postulé en 2006. La transparence en matière de contrat, la clarté et la simplicité des process m’ont plu. La démarche de prescripteur bancaire en BtoB et l’activité, qui consiste à résoudre les problèmes financiers des clients, répondaient parfaitement à mon profil commercial. D’autre part, la répartition des honoraires et les droits d’entrée me semblaient équitables. Enfin, la tête de réseau était à l’écoute et en six ans de collaboration, j’ai pu vérifier le bien-fondé de cette première impression.


Comment avez-vous convaincu la tête de réseau ?

La tête de réseau a apprécié mes compétences et mon savoir-faire issus de mon expérience bancaire. J’ai une double casquette : celle du commercial en gestion financière, avec du relationnel auprès des banquiers, comme celle de technicien, idéale pour le rachat des crédits. Comme je le dis souvent, je suis bilingue : je parle le français et le « bancaire ».

Quotidien de l'adhérent

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Vegalis est une structure à taille humaine. Son siège social se situe à Carbonne (Haute-Garonne) qui se trouve dans mon secteur. Cet avantage se révèle très pratique. Vegalis dispose d’une équipe d’analystes très réactive. L’enseigne met à disposition de ses adhérents un outil informatique performant qui facilite les contacts avec les banquiers et le suivi dans la gestion des dossiers. De plus, Vegalis fournit l’accès à l’ensemble des mandats me permettant de rencontrer les clients. Je bénéfice également de deux partenariats prescripteurs dont un exclusif, avec les réseaux et les directions bancaires.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie d’adhérent ?

La principale contrainte consiste à être performant de manière constante. Les fondamentaux ont été fixés par l’enseigne : une présence forte sur notre territoire, un traitement réactif des informations, le suivi des dossiers auprès des banquiers, le traitement des demandes de compléments. Au moindre écart, l’entrepreneur paye le prix fort. Je ne peux donc pas me reposer sur mes lauriers. Je suis face à des personnes en grande difficulté financière, qui développent souvent un mal-être. Je me dois d’être à leur écoute tout en les amenant à prendre en mains activement leur dossier. Enfin, je suis toujours en contact avec le terrain, je parcours des milliers de kilomètres chaque année, ce qui m’oblige à optimiser mon organisation. En revanche, je ne ressens pas de pression inutile ou déplacée de la part de la tête de réseau, mais plutôt un appui entre deux partenaires qui ont des objectifs concordants.

Dernières actualités