Publi-interview franchiseur

J.-P. Boudier (Troc.com) : « Nous avons identifié plus de 200 territoires sur lesquels nous développer »

2011-04-12T08:35:00+02:00

12.04.2011, 


imprimer

Concept de dépôt-vente lancé en 1982, Troc.com bénéficie aujourd’hui de l’engouement pour le recyclage des produits et pour « l’achat malin ». Explications de Jean-Pierre Boudier, fondateur et président de l’enseigne.

Jean-Pierre Boudier, Troc.com
Crédits photo : Michel Jouve
Jean-Pierre Boudier, fondateur et président de Troc.com.

L’originalité de votre concept ?

J’ai créé mon premier dépôt-vente en 1982, sur l’île de Piot, en Avignon. Baptisée Troc de l’île à l’époque, l’enseigne est devenue Troc.com en 2008, face à l’avènement du web. En bientôt 30 ans, notre concept a évolué mais le métier reste le même : vendre pour le compte d’autrui (des particuliers essentiellement) des biens d’occasion, dans l’équipement et les loisirs de la maison. Nous sommes des intermédiaires du commerce, c’est-à-dire que nous n’achetons pas les biens confiés : ils sont pris sous contrat de dépôt et mis à la vente dans nos surfaces après estimations par nos soins. Après la vente, le montant de celle-ci est rétrocédé au déposant, moins une commission d’une moyenne de 40 % TTC. Nous ne sommes donc rémunérés que s’il y a vente. Nos magasins sont implantés sur des surfaces de 1 200 m², en périphérie de villes d’environ 80 000 habitants.


Valeur ajoutée pour le franchisé ?

Nous sommes positionnés sur un marché en croissance constante, répondant parfaitement à la politique actuelle de développement durable et aux nouveaux comportements des consommateurs. En effet, l’achat malin et la forte volonté de recyclage des produits sont devenus des attitudes très « tendance » qui favorisent le besoin de donner une seconde vie aux produits de consommation et qui concernent toutes les catégories socioprofessionnelles.
Outre la notoriété de l’enseigne, Troc.com apporte à ses franchisés un savoir-faire largement expérimenté, ainsi que des outils d’aide à la performance, de la politique financière aux responsabilités managériales. Ils bénéficient également d’une puissante communication locale et nationale, ainsi que de campagnes de marketing direct et d’un site internet d’achat et de vente en ligne.
De plus, notre système est générateur de besoins en fonds de roulements négatifs car les articles sont encaissés au jour J de la vente et rétrocédés (pour la partie reversement au vendeur) au jour J+30. Il n’y a donc aucun stock à financer et l’apport personnel est limité à 70 000 euros, pour un investissement global de 150 000 euros. Nos franchisés atteignent ainsi généralement leur retour sur investissement dès la 2e année d’activité. Ils ont ensuite la possibilité de créer d’autres points de vente ou de reprendre des magasins existants.


Quels sont les points-clés de votre accompagnement ?

Chaque franchisé qui nous rejoint bénéficie d’une aide au démarrage de son activité : étude des projets d’implantation, conseil en négociation et étude des baux, aide aux différentes formalités administratives (CDAC-PC-Sécurité), élaboration du prévisionnel financier et aide à la recherche du financement, mise en place du logiciel informatique, détermination du plan media et conseils dans le domaine administratif et logistique (assurance, PLV, matériel de manutention, etc.). De plus, un animateur commercial assiste le franchisé avant et lors de l’ouverture de son magasin, tandis que notre association de franchisés (l’Aspreau) dispense une aide au stock de démarrage.
Grâce à notre école agréée par l’Etat, nous assurons également une formation initiale de 2 mois sur le plan commercial, la gestion, le management et les techniques de prospection, aussi bien pour le franchisé que pour ses collaborateurs. Par la suite, il est possible de réactualiser ses connaissances ou celles de son personnel pendant toute la durée du contrat, et de participer à des séminaires de formation continue à thèmes (exemple : formation au merchandising et comportement du client dans une surface de vente).
Par ailleurs, la dynamique du réseau repose sur des commissions (publicité et communication, marketing, informatique, formation), constituées d’une majorité de franchisés participant ainsi aux prises de décisions. Des réunions régionales sont également organisées deux fois par an pour échanger des informations et présenter de nouveaux projets, ainsi qu’un congrès annuel pour annoncer le bilan de l’année et présenter les nouvelles stratégies.

Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement ?

A ce jour, le réseau Troc.com se compose de 183 magasins répartis dans six pays européens, avec un taux record de 99 % de contrats reconduits. Et nous avons identifié plus de 200 territoires sur lesquels nous pourrions encore nous développer ! Les dernières ouvertures ont eu lieu à Lille pour la France, Badalona et Terrassa pour l’Espagne et Bruxelles pour la Belgique.
Pour améliorer encore notre notoriété, nous avons lancé en mars dernier une vaste campagne nationale intitulée « Stop au gâchis ». Un système de petites annonces va également être mis en place sur le site www.troc.com d’ici quelques mois, permettant au grand public d’entrer directement en contact avec un vendeur ou un acheteur.
En parallèle, comme Troc.com ne peut vendre que la marchandise qu’il a en dépôt, nous avons décidé de diversifier nos sources d’approvisionnement. Nous prospectons notamment les groupes hôteliers, centres touristiques ou collectivités, qui renouvellent régulièrement leurs appartements, et à qui nous proposons alors de reprendre les meubles et appareils d’occasion pour les répartir dans le réseau. Autres pistes : récupérer les marchandises neuves, issues de fin de série d’usine ou de liquidations, et créer un système d’apporteur d’affaires par parrainage des grands professionnels de la distribution de l’équipement de la maison, des déménageurs et des agents immobiliers.
Enfin, pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante, nous lançons six nouveaux « univers » : véritables boutiques spécialisées au sein même des magasins Troc, ces univers, d’une surface de 70 m² chacun, disposent d’une scénographie propre, et devraient bénéficier, à terme, de vendeurs spécialisés dans chacun des 6 domaines (ameublement, électroménager, culturel, high-tech, puériculture, bricolage).


Quels profils recherchez-vous ?

Nous n’exigeons aucune compétence spécifique pour nous rejoindre car le franchisé sera formé au métier de Troc.com durant 2 mois. Seuls l’enthousiasme, le dynamisme et le pragmatisme sont souhaités, ainsi que le goût pour le contact humain, l’adhésion et le respect du concept, et bien entendu l’implication personnelle dans le magasin. Nous recherchons un pur esprit entrepreneurial.

La rentabilité d’un magasin Troc.com
Surface moyenne : 1 200 m²
Equipe : 3 à 6 personnes en CDI
Zone de chalandise à partir de 60 000 habitants
Chiffre d’affaires en période de croisière : plus de 800 000 euros à partir de la 3e année
Publicité locale : 1 % du chiffre d’affaires

 

Dernières actualités