Franchise dépôt-vente : TROC.COM revient sur son année 2010 et annonce les nouveautés de 2011

2011-02-02T08:34:00+02:00

02.02.2011, 


imprimer

Troc.com, réseau de dépôt-vente de biens d’équipement pour particuliers, est à nouveau dirigé par Jean-Pierre Boudier, fondateur de l’enseigne (anciennement appelée Troc de l’Ile). Retour sur cette période charnière pour le réseau.

Créateur de Troc.com en 1982 et parti à la retraite il y a 8 ans, Jean-Pierre Boudier est finalement revenu à la tête du plus important réseau de franchises de dépôt-vente européen en 2010, pour rasséréner le réseau et donner de nouvelles impulsions au groupe.
Pour symboliser ce retour, Jean-Pierre Boudier, en accord avec ses équipes, décide de simplifier la structure du groupe. Ainsi en mars 2010, lors de l’assemblée générale, Troc.com se transforme en SA classique, supprimant le directoire et le conseil de surveillance, trop lourds administrativement.
Entouré de directeurs opérationnels, il relance le réseau de franchisés et s’investit activement dans leur accompagnement marketing.
Fier du système mis en place, Jean-Pierre Boudier veut travailler à la pérennisation du groupe. La reconfiguration de Troc.com et l’amélioration de la rentabilité pourraient ainsi permettre de faciliter la continuité et le développement du groupe par un potentiel acteur industriel. « L’acquéreur ne doit pas être dans une logique strictement financière mais apte à développer, par sa propre activité, des synergies avec nos métiers », explique t-il.

Croissance & développement online et offline
Conscient des évolutions de consommation, Troc.com cherche à se diversifier pour répondre à tous les types de demande. A travers le rachat de la Trocante par la financière Fitroc, les deux enseignes vont non seulement asseoir un peu plus leur position au niveau européen mais également profiter de la complémentarité des produits, du concept et des services proposés. Mais Fitroc souhaite faire évoluer le concept de la Trocante et lui offrir de nouvelles perspectives qui relanceront le groupe. Troc.com sera ainsi dédié au mobilier et à l’équipement de la maison de gros volume en dépôt-vente essentiellement tandis que la Trocante sera dédiée pour l’essentiel à la culture et au high-tech. Il sera également possible de réaliser des « ventes cash » auprès des franchises de la Trocante. Principal intérêt pour le vendeur : obtenir directement de l’argent, sans attendre que l’article ne soit vendu.

La croissance externe ne s’arrête pas là. Troc.com élargit également sa toile web. Pour s’adapter aux tendances de l’occasion online (les articles d’occasion « non normés » se vendent très mal via les sites marchands contrairement aux produits normés ou neufs), Troc.com va donc proposer un nouveau modèle économique dès 2011 : l’internaute pourra passer une annonce sur le site sans passer par le réseau de franchisés. Si, après quelques semaines, l’article n’est pas vendu, l’internaute recevra une offre particulière du Troc.com le plus proche pour pouvoir bénéficier des conseils, de l’expertise et du réseau Troc.
Avec ce nouveau service innovant, Troc.com donnera une 2ème vie aux petites annonces. Jean-Pierre Boudier pense également que ce nouveau service de « Petites Annonces » spécifique permettra d’augmenter le trafic dans les magasins et sur le site Internet. Celui-ci devrait ainsi passer rapidement de 700 000 visiteurs uniques par mois à 2 ou 3 millions.

Enfin, comme Troc.com ne peut vendre que la marchandise qu’il a en dépôt, Jean-Pierre Boudier multiplie les sources d’approvisionnements. Première piste, Troc.com prospecte des groupes hôteliers, centres touristiques ou collectivités qui renouvellent régulièrement leurs appartements. L’enseigne leur propose alors de reprendre les meubles et appareils d’occasion pour les dispatcher dans le réseau. Autre piste, récupérer les marchandises neuves, issues de fin de série d’usine, de liquidations, etc. Enfin, créer un système d’apporteur d’affaires par parrainage des grands professionnels de la distribution de l’équipement de la maison, des déménageurs et des agents immobiliers.

Les tendances conso de l’occasion en 2011
Outre le développement des produits high-tech qui se vendent très bien sur Internet, Troc.com va développer en partenariat avec la Trocante la revente de produits plus classiques qui rencontrent un vif succès : la puériculture et les matériaux de jardinage et de bricolage. Jean-Pierre Boudier confirme ainsi les tendances observées par l’étude Marché Cetelem de 2009-2010 sur les ventes d’occasion : les ventes de produits présents depuis le départ sur le Web (produits culturels, habillement, jouets) sont en baisse alors que les autres familles qui concernent pleinement Troc.com (meubles, TV-Hifi, électroménager, articles de sport, de bricolage ou de jardinage) sont en forte hausse.

Par ailleurs, Jean-Pierre Boudier a constaté que sur le marché de l’occasion, la frontière entre acheteurs et vendeurs est mince : chez Troc.com, 50 % des vendeurs deviennent acheteurs et 30 % des acheteurs deviennent vendeurs.

En 1982, Jean-Pierre Boudier crée son premier dépôt vente sur l’île de Piot en Avignon. En 1987, Troc de l’île accélère son développement par la franchise et prend alors une envergure nationale avec l’ouverture de plus de 11 magasins la première année. En 2008 face à l’avènement du web, Troc de l’île devient Troc.com.
Ce réseau, leader européen du dépôt-vente d’articles d’occasion de la maison, des loisirs et du sport s'appuie sur près de 200 points de vente en Europe ainsi que sur son site marchand.

Dernières actualités