Publi-interview franchiseur

D. Munier (Troc.com) : « Le marché de l’occasion a un potentiel énorme »

2013-09-09T08:26:00+02:00

09.09.2013, 


imprimer

Spécialiste de l’achat-vente de biens d’occasion, Troc.com développe cette année un nouveau parcours client et de nouvelles gammes de produits, pour continuer à surfer sur un secteur loin d’être saturé. Interview de Dominique Munier, directeur général de l’enseigne.

Dominique Munier, Troc.com
Crédits photo : Axel de Saxe
Dominique Munier, directeur général de Troc.com

En quoi votre concept est-il adapté au contexte économique actuel ?

Troc.com est un réseau de magasins d’achat-vente, créé en 1982 et proposant essentiellement des biens liés au métier du meuble. En 2012, Troc.com a été racheté par le groupe Troc Europe, et nous avons alors entamé un repositionnement du concept par rapport à l’évolution du marché de l’occasion. Nous avons fait de Troc.com une enseigne multicanale : le client peut déposer son bien en dépôt-vente, en cash ou publier une annonce sur notre site internet. La vente se fera alors de particulier à particulier. De plus, nous mettons tous les biens disponibles en magasin sur le site internet : Internet est au service des magasins aussi bien que les magasins sont au service d’Internet. Nous proposons également de nouveaux produits à nos clients, dans les métiers de la culture et du high-tech. Finalement, nous avons créé un nouveau parcours client organisé par univers et adapté en fonction des spécificités de chaque magasin.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Le premier élément pour réussir est la motivation, et ce quelle que soit l’enseigne. Tout candidat à la franchise doit se poser deux questions : est-ce que j’ai vraiment envie de créer mon entreprise ? Et est-ce que j’ai envie de le faire dans le secteur de l’achat-vente ? Devenir patron implique de prendre des décisions et de les assumer. L’expérience professionnelle n’est pas essentielle, même si les personnes issues du commerce ou de la grande distribution sont favorisées. La motivation d’un candidat se voit tout de suite au cours du stage découverte : c’est à ce moment-là qu’il peut confirmer ou infirmer sa volonté de travailler dans l’achat-vente. Et la création en franchise est différente de la création en solo : il faut chercher à la fois l’indépendance et assumer ses fonctions, et la sécurité, c’est-à-dire appliquer le concept du franchiseur à la lettre. 

Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

Le marché de l’occasion devrait continuer à avoir une croissance à deux chiffres au moins jusqu’en 2015. Deux facteurs pèsent en faveur du marché : la crise économique, et le fait qu’il n’y a plus de honte à acheter d’occasion. Les Français recherchent avant tout à regagner du pouvoir d’achat, et acheter d’occasion le leur permet. Ce marché a un potentiel énorme, tout le monde à quelque chose a vendre. Et les Français ont envie de changer régulièrement de meubles et de décoration. Les cycles sont courts, de quatre ou cinq ans en moyenne. Leur seule exigence est d’acheter un produit de qualité, en bon état, et au bon prix. Chez Troc.com, les produits sont vendus en général 30 à 50 % moins chers que le neuf.


Bilan de l’année écoulée pour votre enseigne et perspectives de développement ?

Jusqu’à fin septembre 2012, nous avons retravaillé le concept Troc.com. Nous avons mis en place le « shop in shop », un parcours client organisé par famille de produits, qui permet au client de mieux se repérer dans les allées du magasin. Ce nouvel outil merchandising est très souple, et peut être adapté selon le succès de tel ou tel produit sur chaque point de vente. Il colle ainsi parfaitement au goût des clients locaux. Le « shop in shop » est testé depuis un an dans deux magasins Troc.com, et va désormais être déployé à l’ensemble du réseau. Une formation est prévue sur ce nouvel outil, et un animateur accompagnera chaque franchisé dans sa mise en place. Un groupe de travail composé de plusieurs franchisés et d’un animateur permettra également de faire évoluer cet outil. L’ensemble du réseau devrait l’avoir adopté d’ici 18 à 24 mois. Concernant notre développement, nous avons ouvert 4 magasins depuis début 2013, et nous devrions en ouvrir une dizaine d’ici la fin de l’année, ce qui devrait nous amener à un total de près de 200 points de vente en Europe. Nous avons également prévu d’accentuer notre présence sur les réseaux sociaux, afin d’être au plus près de nos clients.

Dernières actualités