Publi-interview franchisé

R. Beggiato (Temporis) : « Avec l’enseigne, nous partageons les mêmes valeurs tournées vers l’humain »

2018-07-13T08:08:00+02:00

13.07.2018, 


imprimer

Après une carrière à différents postes à responsabilité dans la grande distribution, Richard Beggiato a décidé de changer de ville et de vie en ouvrant son agence Temporis à Cholet (49), en 2016. Un choix qu’il ne regrette pas.

Richard Beggiato, Temporis
Crédits photo : Droits réservés
Richard Beggiato, franchisé Temporis à Cholet, et son épouse Hélène.

Construction du projet


Qu’est-ce qui vous a motivé à créer votre entreprise ?

Pendant mes études en école de commerce du côté de Lyon, j’ai commencé à travailler en alternance dans une entreprise du secteur de la grande distribution. J’y ai d’ailleurs rencontré mon épouse, Hélène, qui travaille aujourd’hui avec moi. Je suis resté dans ce domaine pendant une quinzaine d’années au cours desquelles j’ai travaillé au sein de trois entreprises différentes et évolué à différents postes à responsabilité, de chef de secteur à compte clé national, jusqu’à manager une équipe d’une quarantaine de personnes. Et puis, à la faveur d’un licenciement économique, j’ai décidé de me reconvertir et d’entreprendre car dans mes précédents postes j’ai toujours travaillé comme s’il s’agissait de ma propre entreprise, en donnant le meilleur de moi-même… L’une de mes amies (Marie Lanoë, franchisée Temporis de Vannes) m’a alors proposé de rencontrer Laurence Pottier-Caudron, présidente-fondatrice de Temporis.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Pour tout avouer, je ne connaissais pas le concept de franchise avant de me lancer. J’ai découvert ce mode d’entrepreneuriat lors de mon premier entretien avec Laurence Pottier-Caudron, au siège à Toulouse. Durant deux heures, nous avons discuté et elle m’a présenté ce qu’était la franchise, et particulièrement son fonctionnement chez Temporis. Tout ce que j’ai découvert alors m’a plu et m’a convaincu que c’était en franchise et avec ce réseau que je voulais me lancer. Car je souhaitais entreprendre mais sans toutefois le faire seul. Avec la franchise, j’ai trouvé le savoir-faire et le soutien d’un réseau qui m’épaule tout au long de l’aventure tout en gardant cette liberté qui m’est si chère.


Choix de l’enseigne


Qu’est-ce qui vous a séduit chez Temporis ?

Tout ! Lors de notre rencontre avec Laurence Pottier-Caudron, nous nous sommes découvert un grand nombre de points communs. Tout d’abord en terme de parcours, puisque nous avons tous les deux travaillé pendant un temps dans la grande distribution avant de nous tourner vers le recrutement. Surtout, nous partageons les mêmes valeurs tournées vers l’humain. C’est peut-être un grand mot, mais chez Temporis, il s’incarne véritablement dans les rapports que nous avons avec nos collaborateurs, avec nos clients entreprises et avec nos clients intérimaires.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Comme évoqué précédemment, l’entretien avec la présidente fondatrice du réseau Temporis s’est très bien déroulé et je pense que nous nous sommes mutuellement convaincu que nous faisions le bon choix en nous engageant ensemble. Nous avons partagé la même vision et mon parcours l’a conforté puisque dans mes précédents postes, j’avais des décisions lourdes de conséquences à prendre, d’importants budgets à gérer, jusqu’à 50 millions d’euros, et des personnes à recruter et à manager. Je m’étais donc familiarisé avec plusieurs aspects du quotidien d’un franchisé Temporis à savoir le commercial, le recrutement, le management et la gestion.


Quotidien du franchisé


En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Le soutien de la tête de réseau est primordial et il commence avant même d’ouvrir son agence Temporis. Bien avant cela, en effet, les candidats à la franchise participent à des journées d’immersion au cours desquelles ils vont découvrir tous les métiers d’une agence – assistant, commercial, gestion, gérant, etc. Tout se déroule dans des « agences référentes » sélectionnées afin de vérifier les attentes pour le métier de franchisé Temporis. Cette étape est cruciale aussi bien pour le porteur de projet que pour la tête de réseau car chacune des deux parties doit pouvoir s’engager en connaissance de cause pour que s’installe par la suite une véritable relation de confiance.

Les candidats qui souhaitent poursuivre et qui sont validés par le réseau, sont ensuite inscrits dans un parcours d’intégration. Les nouveaux franchisés ainsi que les nouvelles recrues de chaque agence ont rendez-vous au siège du réseau à Toulouse afin de suivre une formation initiale complète. Ils sont ainsi formés par les équipes du franchiseur pour que chacun soit opérationnels sur les différents métiers de l’agence. Ensuite les futurs franchisés approfondissent leurs savoir-faire métier sur le terrain dans des « agences formation » dédiées. La tête de réseau est également présente tout au long de la construction du projet, de la recherche de local jusqu’à l’aménagement des bureaux en passant par le recrutement des premiers collaborateurs et le montage du dossier de financement.

Les trois premiers jours de l’ouverture, un animateur réseau se rend sur place pour épauler le franchisé et s’assurer qu’il applique les bonnes pratiques de l’enseigne. Et pour un démarrage encore plus réussi, des franchisés volontaires font le déplacement pour aider le nouveau à se faire connaître auprès des entreprises de la région. Une opération de prospection « Temporis 1ère » que les professionnels apprécient et qui donne un sérieux coup de pouce au franchisé qui démarre ! Au-delà de cela, c’est tout le réseau qui est derrière nous avec ses 40 experts disponibles quotidiennement en support pour les équipes : dans les ressources humaines, le juridique, le contrôle de gestion, la logistique, l’informatique, le marketing, ou encore via les accords-cadres. Une assistance précieuse tout au long du contrat.


Quels sont les bénéfices et les inconvénients de votre nouvelle vie de franchisé ?

Pour être honnête, je n’y vois que des avantages et très peu d’inconvénients. Dans mes précédentes expériences professionnelles, j’éprouvais déjà l’envie d’être autonome dans la prise de décision. Certes, j’avais de nombreuses responsabilités, mais au bout de la chaîne il fallait tout de même obtenir l’aval d’un supérieur. En tant que franchisés, nous sommes seuls décisionnaires ; nos choix ont un impact direct et concret sur l’entreprise, ce qui nous permet de prendre la mesure réelle de ce que nous faisons pour continuer d’avancer. En revanche, cela demande beaucoup d’organisation et de priorisation afin d’en tenir compte dans chacune de nos décisions. Cela en vaut la peine : avec mon épouse, nous avons déjà élaboré un plan stratégique sur les quinze prochaines années pour savoir comment faire évoluer l’entreprise. Une vision à long terme qui nous aide à envisager l’avenir et à bâtir des projets aussi bien professionnels que personnels. Je ne connais aucune entreprise dans laquelle un salarié puisse se projeter aussi loin en toute sérénité !

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

TemporisL'emploi nouvelle génération

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités