Publi-interview franchisée

M. Redais (Temporis) : « S’affilier au numéro 1 du secteur permet de savoir où l’on va »

2017-09-13T08:52:00+02:00

13.09.2017, 


imprimer

Après dix années passées dans l’hôtellerie, Marie Redais renonce à un salaire confortable de cadre pour tenter l’aventure du recrutement en franchise. Son agence Temporis inaugurée en mai 2015 à la Roche-sur-Yon a enregistré des bénéfices dès la première année tandis qu’une deuxième ouverture est prévue à Challans en 2018.

Marie Redais, Temporis
Crédits photo : Droits réservés

Marie Redais, franchisée Temporis à la Roche-sur-Yon.

Construction du projet


Qu'est-ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

J’ai travaillé pendant plus de dix ans en tant que cadre dans l’hôtellerie de plein air. J’étais en charge de l’aspect commercial et du recrutement et devais gérer une cinquantaine de salariés parmi lesquels 15 permanents. Arrivée à 35 ans, j’ai ressenti le besoin de faire autre chose. J’avais de l’expérience dans les ressources humaines et voulais me servir de mon expérience de cadre pour créer ma propre entreprise.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Pour bénéficier de l’accompagnement d’une enseigne, notamment au moment de l’ouverture. C’est un bon coup de pouce lorsque l’on doit réaliser un business plan ou rechercher un local. Cela permet de se lancer sans se sentir seul et de s’appuyer sur un concept déjà éprouvé, qui fonctionne. J’avais très envie d’être indépendante tout en pouvant m’appuyer sur la force d’un grand groupe.


Choix de l’enseigne

 


Qu'est-ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

Je voulais me lancer dans le domaine du recrutement et du management. J’ai trouvé que le site Internet de Temporis mettait parfaitement en avant les valeurs de respect, d’engagement et de convivialité que je porte. Les vidéos que j’ai visionnées m’ont réellement donné envie d’aller plus loin. J’ai donc envoyé un mail à l’enseigne et ai aussitôt été contactée par Laurence Pottier Caudron, le franchiseur. Nos échanges m’ont donnés envie de faire le grand saut et de passer du statut de salariée à celui d’entrepreneure. J’ai été interpellée à la fois par la personne et par les valeurs du réseau. Il faut aussi ajouter que s’affilier au numéro 1 de l’intérim en franchise en France permet de savoir où l’on va.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Je pense que Laurence Pottier Caudron, Présidente Fondatrice de l'enseigne, a été sensible à mon dynamisme, ma ténacité et à ma volonté de respecter son concept. Je voulais aussi bien m’impliquer dans le réseau que m’investir dans la vie économique de ma région.


Quotidien du franchisé


En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

La franchise constitue l’alternative idéale lorsque l’on opère une reconversion professionnelle. Mes salariés et moi avons suivi une formation d’intégration théorique de 2 semaines suivie de deux semaines sur le terrain afin d’acquérir les bonnes bases. Nous avons été encadrés par une quarantaine de personnes de différents services que ce soit pour le choix de l’emplacement, l’achat de mobilier, les fournisseurs ou les questions d’ordre juridique. Cet accompagnement fait vraiment la différence lorsque l’on doit défendre son dossier auprès des banques par exemple. Leur contribution est concrète et réaliste. La première semaine, l’animateur de Temporis est resté à nos côtés afin de nous donner un coup de main dans l’organisation et la mise en place de l’agence.


Quels sont les bénéfices et les contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Il y a bien sûr le stress d’être à son compte. Pour ma part, j’ai deux craintes principales liées à mon secteur d’activité : avoir un gros impayé qui mettrait ma société en difficulté, et devoir faire face à un accident grave du travail. Je recrute essentiellement dans le bâtiment et l’industrie et ce sont des réalités auxquelles nos intérimaires peuvent être confrontés. C’est donc à nous qu’incombe la responsabilité de sélectionner les chantiers sûrs.

Du côté des bénéfices, j’ai la sensation d’être utile dans ce que je fais. Lorsque l’on place une personne dont on connaît les difficultés personnelles sur un poste et que cela aboutit par la suite à un CDI, c’est une grande satisfaction. Il y a aussi malgré tout un sentiment de liberté en tant qu’entrepreneur. J’ai renoncé à un poste confortable à 3 km de mon domicile pour me lancer en franchise et je n’ai aucun regret.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

TemporisL'emploi nouvelle génération

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités