Groupement : les dispositifs du modèle coopératif SYNALIA

2009-05-20T14:29:00+02:00

20.05.2009, 


imprimer


Le groupement de bijoutiers Synalia (La Guilde des orfèvres, Julien D’Orcel, Heures et Montres et Parfait Alibi) applique la démarche du modèle coopératif qui s’appuie sur différents facteurs : une analyse de la valeur des investissements reposant sur des bases économiques réelles, favorisant une rentabilité immédiate, essentielle au fonctionnement des adhérents, une plus-value générée redistribuée en permanence à ses membres au travers d’investissements au service des enseignes ou de redistribution des excédents, et enfin le fait que les adhérents soient des entrepreneurs indépendants qui développent leur propre activité dans un environnement intégrant des règles collectives.

Dernières actualités