Rencontre : SWISSLIFE se lance dans le « job dating »

2010-04-06T08:45:00+02:00

06.04.2010, 


imprimer

Pour faire vivre et développer les agences spécialistes en assurance des personnes Swiss Life, l’équipe d’Emmanuel Saintin doit sans cesse déceler de nouveaux talents afin de réorganiser les points de vente disponibles. Dans ce but, le département « inspection agence » a mis en place une démarche innovante : les réunions découvertes.

Rendez-vous à Marseille le 4 mai prochain pour une réunion d’information sur les treize postes à pourvoir dont cinq dans le Sud et deux en Rhône-Alpes. Alors, n’hésitez plus, posez votre candidature à travers une demande de documentation sur le site des Echos de la Franchise en précisant, dans la partie « votre parcours », que vous souhaitez participer à la réunion d’information ; l’opportunité vous est offerte de rejoindre un groupe international à dimension humaine, spécialiste en assurance de personnes.

Le 16 décembre dernier, « l’inspection agence » lançait la première édition d’une série de réunions d’information sur le métier d’agent général. Sur le site des Echos de la franchise, on découvre un appel à candidatures pour un profil simultané de vendeur et de chef d’entreprise.
La volonté de Swiss Life est de mettre en valeur les atouts du métier d’agent face à une franchise classique : sécurité, investissement, réglementation de la profession et du secteur de l’assurance.

Lors de cette première, 20 candidats se sont présentés, 13 ont été retenus. Christine Dumoulin, de la direction distribution et inspection agence, souligne : « depuis plusieurs années, nous avons établi un lien entre les caractéristiques des métiers de la franchise et celui d’agent général. Notre objectif est de présenter le métier d’agent général d’assurance dans son ensemble. C’est une activité indépendante et méconnue par les postulants sans expérience en assurance. »

Pour les candidats intéressés, Emmanuel Saintin et les inspecteurs métiers réalisent le jour même des entretiens individuels de type « job dating ». Il précise : « Nous voulons recruter des personnes capables de structurer leur point de vente afin de répondre à tous les segments de produits que Swiss Life propose. Les professionnels du secteur de l’assurance sont les bienvenus mais nous ouvrons également notre offre à des personnes venant d’horizons complètement différents. Ce qui compte pour nous c’est la capacité d’entreprendre et la détermination du candidat à construire un projet. Pour obtenir le mandat d’agent général, nous proposons une formation intensive de 16 semaines pour gagner le degré d’expertise que requiert notre marque. Puis nous offrons à nos jeunes agents des formations complémentaires, l’accompagnement et le soutien permanent des inspecteurs vie, santé et dommages ainsi qu’un suivi adapté à leur besoin par un inspecteur agences pendant les 2 premières années de leur activité.
L’activité d’un agent est par définition généraliste, il représente les trois branches d’activité vie, santé et dommages. Notre discours est cependant clair : notre priorité de développement est l’assurance de personnes qui reste notre cœur de métier et notre savoir-faire. Nous ne délaissons pas pour autant l’habillage du client par des produits complémentaires comme le dommage, véritable outil de fidélisation. La plus-value d’un intermédiaire aujourd’hui, si on veut suivre les évolutions du marché, est justement de pouvoir proposer à chaque client au-delà des produits d’assurance dommage standards, l’offre retraite ou prévoyance. Il nous incombe donc d’armer nos futurs agents pour répondre aux exigences de ce marché. »

Pour en savoir plus : lisez l’interview d’Emmanuel Saintin.

Dernières actualités