Publi-interview franchisé

T. Vaisse (Subway) : « Grâce à la franchise, je m’octroyais davantage de chances de réussite »

2011-05-13T17:06:00+02:00

13.05.2011, 


imprimer

Thierry Vaisse a su anticiper le développement de ses affaires : il a inauguré son premier restaurant Subway à Créteil en juin 2009, le second à Noisy-le-Grand en mars 2011, et envisage d’ores et déjà d’en ouvrir deux autres en centres commerciaux.

Thierry Vaisse
Crédits photo : DR
Thierry Vaisse, franchisé Subway.

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Après des études d’ingénieur en électronique et en informatique, j’ai travaillé 25 ans dans l’univers des nouvelles technologies, et en dernier lieu pour une grande entreprise américaine, en qualité de directeur commercial France auprès des opérateurs et des grands comptes. Il m’a semblé alors que j’abordais un tournant dans ma vie et ma carrière. Je souhaitais créer de la valeur, du patrimoine et des emplois. Le déclic de la création en franchise s’est produit en mars 2008, en accompagnant par hasard un ami au salon Franchise Expo Paris. Fort des moyens intellectuels et financiers acquis précédemment, je me sentais à l’aise pour envisager de créer mon entreprise.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Après le salon, je me suis renseigné sur le milieu de la franchise. J’ai constaté que toutes les grandes marques fonctionnaient sous cette forme. Je m’apprêtais à vivre une reconversion professionnelle et j’étais conscient que, quelles que soient les responsabilités qu’on ait pu avoir auparavant, on ne connaît rien au nouveau métier que l’on envisage. Grâce à la franchise, je prenais moins de risques, je me posais moins de questions et je m’octroyais davantage de chances de réussite dans le temps.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

A priori, mon intérêt ne se portait sur aucun domaine particulier. J’ai réalisé une étude de marché afin de déterminer les secteurs porteurs, dans un contexte global de crise économique. Je cherchais à minimiser les risques, et la restauration rapide constituait l’un des rares créneaux amené à se développer en cette période difficile. Subway apparaissait manifestement comme un acteur-phare, connaissant un fort développement. Sensible au concept américain, je recherchais une franchise solide, et Subway bénéficiait de 40 années d’expérience. L’ensemble de ces critères correspondait au cahier des charges que je m’étais fixé. Un autre aspect m’importait beaucoup : celui de l’envergure. Ayant eu précédemment la responsabilité d’équipes de travail, je ne me voyais pas propriétaire d’un unique point de restauration. Je souhaitais évoluer dans le développement d’affaires, parvenir à une taille critique, assortie d’un chiffre d’affaires, qui ne pouvait se développer qu’à travers un groupe de quatre restaurants, et d’une soixantaine d’employés. Subway était à même de satisfaire cette attente. Par ailleurs, chez Subway, les rapports humains revêtent de l’importance. L’équipe demeure à taille humaine, et il est possible de discuter avec le directeur France ou le directeur Europe.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

J’ai rencontré les décideurs à Cachan avec un dossier bien préparé, et un business-plan qui portait d’emblée sur un projet d’ouverture de quatre surfaces de restauration, toutes situées en centres commerciaux. J’ai immédiatement cru à l’opportunité des galeries marchandes qui drainent énormément de monde. J’étais en mesure de proposer trois emplacements. Créteil -qui fait aujourd’hui partie des deux plus grosses unités du marché national, avec le second restaurant que j’ai ouvert récemment à Noisy-le-Grand était manifestement le site le plus porteur. Je pense que mon profil professionnel correspondait en outre à celui recherché par le franchiseur.

Quotidien du franchisé

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Il existe chez Subway une amélioration permanente du système, sur la base d’un audit mensuel de chaque point de vente. De plus, le franchiseur met en œuvre de nombreuses animations commerciales, assorties de nouveaux produits, d’offres promotionnelles, de partenariats avec de grands groupes alimentaires. Subway propose des produits attendus par les consommateurs, dans un cadre agréable avec un service soigné et l’ensemble contribue au sérieux de la réputation de l’enseigne, qui bénéficie ensuite à chaque franchisé. Quelle que soit la taille du restaurant, le client recherche une relation humaine, une certaine convivialité. Il est important pour lui de pouvoir reconnaître le patron au sein de l’équipe de restauration, et que ce patron puisse l’identifier. Malgré l’ampleur du groupe Subway, la relation demeure « à taille humaine ».


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Les bénéfices sont intimement liés aux contraintes du métier de chef d’entreprise. Cependant, la force de la franchise réside dans le réseau, et dans la diversité des échanges. Créer en solitaire est un challenge difficile, et il est plus fructueux d’échanger avec des entrepreneurs qui vivent les mêmes problématiques au quotidien. Il est donc possible de se lancer en franchise, à partir du moment où le chef d’entreprise s’implique totalement.

Dernières actualités