Publi-interview franchiseur

N. Lassen (Subway) : « Un équilibre entre le savoir-faire de l’enseigne et les initiatives du chef d’entreprise »

2011-05-19T09:22:00+02:00

19.05.2011, 


imprimer

Première enseigne de restauration rapide au monde avec plus de 34 400 restaurants, Subway espère atteindre les 1 200 unités en France d’ici 2015. La stratégie expliquée par Naëlle Lassen, responsable franchise chez Subway France.


Crédits photo : Droits Réservés
Naëlle Lassen, responsable franchise chez Subway France.

En quoi votre concept est-il adapté au contexte économique actuel ?

Subway commercialise des sandwiches, des salades et des wraps à base de galettes de blé préparés à la demande, sous les yeux des clients. Liberté de choix, rapidité de préparation, fraicheur des produits, prix concurrentiels… Notre concept répond aux nouvelles attentes des consommateurs. De plus, notre enseigne se positionne sur le marché de la proximité : le concept s’adapte à toute agglomération de plus de 30 000 habitants, en centre-ville, en périphérie ou en centre commercial. Selon l’environnement, il se déploie aussi bien sur des bâtiments solo, sur des rez-de-chaussée, que sur des petits kiosques. Enfin, tout a été pensé dans les moindres détails pour que l’investissement initial du franchisé soit le moins lourd possible. En effet, nous apportons aux franchisés un savoir-faire éprouvé depuis plus de 45 ans et un accompagnement sur 20 ans, pour un droit d'entrée de seulement 10 000 euros. De plus, les restaurants ne sont pas forcément situés sur des emplacements n°1, jugés trop chers, et ils ne nécessitent pas d’équipement de cuisine lourd, ni même d’extracteur. L’aménagement complet d’une unité revient ainsi à un coût de 1 600 euros par mètre carré.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Les personnes qui souhaitent se lancer dans la restauration rapide doivent être conscientes que ce secteur est très investissant en temps et en énergie. Il faut non seulement avoir une très forte motivation et la volonté d’entreprendre, mais aussi être capable de gérer un centre de profits. D’importantes qualités en matière de management d’équipes et d’anticipation sont donc nécessaires. En effet, le chef d’entreprise doit être capable de recruter et de motiver les salariés, mais aussi de tirer les leçons d’un compte d’exploitation pour réagir selon les situations. Pour ce faire, l’entrepreneur peut s’appuyer sur les outils de l’enseigne. Chez Subway, nous mettons ainsi à disposition de nos franchisés des ratios ainsi qu’un classement régulier des unités situées sur leur territoire d’implantation, de manière à faciliter le pilotage des restaurants. Nos franchisés se réunissent régulièrement afin de partager leurs bonnes pratiques. Enfin, l’entrepreneur franchisé doit s’impliquer sur sa zone et créer des relations privilégiées avec ses principaux acteurs (CCI, mairie…). La franchise est un savant équilibre entre le savoir-faire de l’enseigne et les compétences et initiatives prises par le chef d’entreprise.

La multi-franchise encouragée par l’enseigne
70 % des nouveaux restaurants Subway appartiennent à des franchisés du réseau.

Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

La restauration rapide est appelée à se développer : en France, le temps moyen de repas est de 30 minutes et 1 repas sur 6 est pris en dehors du foyer. D’ailleurs, nous assistons à l’entrée de la grande distribution sur ce marché. Je pense que dans les années à venir, les consommateurs vont se replier sur les marques fortes et que nous allons assister à une réduction du nombre d’opérateurs. Les indépendants sont appelés à rejoindre les enseignes de franchise et pourront ainsi se développer plus rapidement, en bénéficiant de la notoriété des enseignes, de l’encadrement administratif et sanitaire ou encore des accords passés avec les fournisseurs.


 Bilan de l’année écoulée pour votre enseigne et perspectives de développement ?

En 2010, nous avons ouvert une cinquantaine de restaurants et nous avons introduit pour la première fois dans notre carte de nouveaux produits (le sandwich raclette et le mini-sub). De plus, nous avons réalisé notre première campagne publicitaire à la télévision. Depuis 2 ans, notre clientèle a doublé et s’est élargie. Le chiffre d’affaires du réseau a également progressé de 133 % pour atteindre 76 millions d’euros hors taxes. L’année dernière, nous avons mis en place une formation à destination des multi-franchisés du réseau, nous avons créé un comité produits et recruté 3 nouveaux agents de développement sur l’Aquitaine, les Alpes de Haute-Provence et l’ouest de l’Île-de-France. Aujourd’hui au nombre de 12, ils sont les représentants régionaux de l’enseigne.
En 2011, nous comptons continuer à lancer de nouveaux produits (boissons et smoothies) et poursuivre notre communication à la télévision. Nous souhaitons ouvrir une trentaine de restaurants et nous espérons atteindre le cap des 1 200 unités d’ici 2015, sachant que notre potentiel est beaucoup plus élevé. Nous nous développons sur la France entière, des zones géographiques comme la Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Languedoc-Roussillon et l’Aquitaine, par exemple, présentent de gros potentiels d’implantations au vu du peu de restaurants Subway existants. Cette année, Subway ouvrira ses premiers bâtiments solos et un concept de drive-in est à l’étude. Nous ne perdons pas de vu notre objectif corolaire au développement : produire une offre et un service de qualité pour satisfaire au mieux les attentes de nos clients.

Dernières actualités