Publi-franchiseur

N. de Bronac (Sequoia Pressing) : « Les clés pour réussir dans ce métier sont le sérieux et l’organisation »

2012-07-13T08:07:00+02:00

13.07.2012, 


imprimer

Sequoia Pressing, réseau de 29 pressings en France, utilise une technologie éco-responsable dont il détient l’exclusivité. Le groupe recherche de nouveaux franchisés pour atteindre son objectif de 40 pressings fin 2012.

Nicolas de Bronac, Sequoia
Crédits photo : Droits réservés
Nicolas de Bronac, président de Sequoia

En quoi votre concept est-il adapté au contexte économique actuel ?

Le secteur du pressing en France est désuet, et utilise une technologie cancérigène probable, le perchloroéthylène. Partant de ce constat, Sequoia Pressing a pris le parti de créer un réseau entièrement éco-responsable. Nous utilisons la technologie GreenEarth®, respectueuse de l’environnement, brevetée aux Etats-Unis et dont nous avons l’exclusivité en France. De plus, nous utilisons des sacs d’emballage et des housses en matière recyclée biodégradables, et avons adopté la technologie à basse consommation LED pour l’éclairage des magasins. Aujourd’hui, les Français attendent un changement dans le secteur du pressing, où les établissements sont souvent vieillots et mal entretenus. Nos prix sont inférieurs à la moyenne du marché, et nos magasins sont clairs, modernes et accueillants. Nous misons sur des horaires élargis, puisque nos magasins sont ouverts du lundi au samedi de 8h à 19h30. De plus, notre concept est totalement informatisé, donc même le client qui perd son ticket peut facilement récupérer ses vêtements.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Les clés pour réussir dans ce métier sont le sérieux et l’organisation. C’est un métier simple, artisanal, et le sens de l’accueil est absolument primordial. Chaque pressing compte en moyenne trois collaborateurs, qui sont formés au métier par nos soins. Le franchisé, quant à lui, bénéficie d’une formation d’un mois pour se familiariser à l’activité et maîtriser les bases de la gestion d’entreprise.

Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

Il y a quelques semaines, l’Etat a décidé d’interdire l’utilisation du perchloroéthylène, le solvant le plus utilisé pour le nettoyage à sec des tissus. Les pressings existants, qui utilisent en majorité cette technologie, vont devoir s’adapter ou fermer. Or, la moyenne d’âge des tenanciers est élevée, autour de 60 ans. Ils sont de plus en plus nombreux à vendre leurs fonds de commerce, qui pourront être rachetés par nos franchisés. En outre, les Français prennent l’habitude de sous-traiter leurs tâches ménagères. La majorité des femmes travaille aujourd’hui, les ménages ont donc de moins en moins de temps et d’expertise. Notre activité est continue, il n’y a pas d’effet de mode, et nous répondons à un besoin en constante augmentation.


Bilan de l’année écoulée pour votre enseigne et perspectives de développement ?

Sequoia Pressing compte actuellement 29 magasins, dont 6 en propre et 23 en franchise. Notre objectif est d’atteindre les 40 pressings à la fin de l’année 2012, et d’en ouvrir 30 supplémentaires en 2013. A terme, nous estimons notre potentiel d’implantation à 400 pressings en France. En matière de formation, nous allons mettre en place en 2013 des ateliers de formation continue, auxquels pourront assister les franchisés ainsi que leurs collaborateurs. Nous continuons également à développer notre gamme de produits d’entretien lancée en septembre 2011, qui est vendue dans tous les magasins du réseau.

Dernières actualités