Publi-interview adhérent

L. Voltz (Schmidt) : « Le soutien, la rigueur et la réactivité de l’enseigne sont chaque jour de véritables atouts »

2011-11-10T08:55:00+02:00

10.11.2011, 


imprimer

Par souci de retrouver son indépendance, Laurent Voltz a rejoint Scmidt en août 2005 en ouvrant une première unité à Maubeuge (Nord). A 53 ans, il installe aujourd’hui un magasin à Marmande, dans le Lot-et-Garonne. Une réussite qu’il doit à sa ténacité et son enthousiasme.

Laurent Voltz
Crédits photo : DR
Laurent Voltz, concessionnaire Schmidt.

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

J’ai été directeur commercial dans de grandes chaînes de distribution. J’avais donc une solide expérience dans le domaine du commerce et de la gestion des équipes, mais j’ai commencé à voir les choses différemment : j’avais davantage envie de travailler pour moi, de gagner en indépendance.


Pourquoi avoir créé en concession ?

A mes yeux, créer avec une enseigne est l’idéal. Une structure, un concept m’étaient  proposés pour m’aider, ce qui facilite beaucoup les démarches. L’intérêt de la concession est d’avoir sa propre entreprise tout en bénéficiant d’un savoir-faire préexistant.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez la tête de réseau ?

Son savoir-faire, son image et ses produits français d’un très bon rapport qualité-prix. Tout comme Schmidt, je suis originaire d’Alsace, où l’enseigne bénéficie d’une grande notoriété. Schmidt est une entreprise familiale, ce qui m’a encouragé à me tourner vers le groupe. J’avais rencontré son équipe lors d’occasions diverses et je l’ai trouvée jeune, dynamique et à l’écoute. Les concessionnaires s’impliquent beaucoup pour les projets du réseau, cela me plaît beaucoup. La formation proposée par l’enseigne a été un élément déterminant dans mon choix : elle offre un parcours d’intégration obligatoire pour découvrir les produits, la gestion des centres de produits. Durant sept semaines, où chaque journée est bien remplie, j’ai appris les rudiments du métier grâce à des formateurs très investis.


Comment avez-vous convaincu la tête de réseau ?

Je n’étais pas dans l’univers professionnel des cuisines mais c’est justement ce que le réseau recherchait : du sang neuf pour permettre à la structure d’évoluer. Aujourd’hui, près de 150 dirigeants de l’enseigne n’appartiennent pas originellement au monde de la cuisine. Ma motivation, mon enthousiasme et ma volonté ont fait le reste.

Quotidien de l’adhérent

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Tous les services internes de l’enseigne sont très disponibles pour répondre aux concessionnaires lorsque nous les sollicitons. La structure est très organisée pour encadrer notre quotidien : nous sommes en contact permanent avec un responsable par région. Une fois par mois, ces responsables se retrouvent pour un échange sur de nombreux sujets en fonction des besoins et des expériences de chacun. Deux fois par an, sont organisés des séminaires auxquels sont conviés toutes les équipes des centres conseils. Cela crée une émulation et une atmosphère d’échange très appréciables, qui donnent réellement envie de s’investir. Lorsque j’ai quitté le Nord pour m’installer à Marmande (Lot-et-Garonne), j’ai été accompagné par des personnes spécialisées dans la reprise d’entreprises. Pour résumer, je dirais que le soutien, la rigueur et la réactivité de l’enseigne sont chaque jour de véritables atouts.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie ?

Lorsque j’ai commencé, j’ai opté pour un magasin clés en mains, c’est un point très positif. Aujourd’hui, je travaille pour moi, mais aussi pour satisfaire mon client… C’est le plus beau des bénéfices ! Je suis indépendant sur une grande partie de mon activité, tout en participant à la vie de l’entreprise. De nombreuses personnes du siège nous assistent régulièrement dans notre métier. Je me sens aussi moins stressé qu’avant, même si ce n’est pas facile tous les jours.

Dernières actualités