Nouvelle tendance : la restauration s’invite au cinéma

2012-03-04T12:45:00+02:00

04.03.2012, 


imprimer

La restauration et les offres de snacking en particulier sont de plus en plus présentes dans les cinémas et autres commerces non-alimentaires. « 14 % du chiffre d’affaires de la restauration est réalisé hors commerces alimentaires, dans des cinémas, magasins de meuble ou enseignes de textile, soient 10 milliards d’euros », explique Jacques Brizard, directeur d’exploitation des salles de cinémas MK2. Cette offre de restauration est un service complémentaire rendu aux consommateurs, qui peuvent rester plus longtemps dans le lieu de consommation initial. « C’est devenu un business-clé pour l’économie des cinémas », affirme Jacques Brizard. « Le chiffre d’affaires de notre comptoir de confiseries connait une croissance à deux chiffres, il progresse même plus vite que le chiffre d’affaires de nos salles de cinémas !», poursuit-il.

Le groupe MK2 travaille actuellement son offre de snacking, afin de répondre encore mieux aux attentes du consommateur. « Nous misons sur des produits différents, comme les M&M’s à la coco ou au beurre de cacahuète », explique le directeur d’exploitation. « Cependant, si nous voulons étoffer notre offre de snacking, il faudra choisir de s’appuyer sur une enseigne ou de le faire en interne », précise-t-il. Quelle que soit sa décision, le groupe espère connaître autant de succès que le célèbre magasin de meubles Ikea, qui a fait de son offre alimentaire de produits suédois un véritable pilier de croissance.

Propos recueillis au Sandwich & Snack Show 2012

Dernières actualités