Publi-interview

D. Cantor (Rapid Results Marketing) : « Dans notre métier, la dimension personnelle est fondamentale »

2011-02-15T15:21:00+02:00

15.02.2011, 


imprimer

Fort de 60 adhérents recrutés en un an, le réseau Rapid Results Marketing France bénéficie de la tendance des entreprises à externaliser de plus en plus leurs ressources humaines. Détails avec Didier Cantor, président du réseau.

Didier Cantor, Rapid Results Marketing France
Crédits photo : DR
Didier Cantor, président de Rapid Results Marketing France

En quoi votre concept est-il bien adapté au contexte économique actuel ?

Le concept de Rapid Results Marketing consiste à conseiller les chefs d’entreprise, notamment les patrons de PME, pour les aider à retrouver de la croissance. Sachant que beaucoup d’entreprises ont été éprouvées par la crise et rencontrent des difficultés à recruter de nouveaux clients, nos prestations représentent une réponse parfaitement adaptée à leurs besoins. Nous leur proposons des stratégies permettant d’agir sur 3 leviers de développement de chiffre d’affaires : générer davantage de contacts (campagnes de prospection, publicité, communication), augmenter le taux de conversion des prospects en clients (outils internes de suivi précis des contacts) et faire en sorte que chaque client rapporte davantage (ventes additionnelles, réachat, fidélisation…).


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise en réseau ?

Notre métier nécessite d’avoir une forte crédibilité vis-à-vis de nos interlocuteurs, qui sont des chefs d’entreprise. Pour ce faire, nous recherchons des candidats ayant déjà une expérience professionnelle réussie de 10 ou 15 ans, plutôt que des jeunes diplômés. Il faut également posséder des compétences d’analyse et de synthèse, la capacité de mener un projet et la volonté de mener une démarche commerciale. Enfin, les personnes sachant « réseauter », aller vers les gens et inspirer la sympathie réussissent particulièrement bien. Car dans un métier comme le nôtre, la dimension personnelle est fondamentale : il faut savoir rassurer le client et lui donner envie de travailler ensemble, en le mettant en confiance.


Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

Le domaine des services en « B to B » repose sur l’externalisation d’un certain nombre de compétences par les entreprises. Or en période économique tendue, les patrons ont de plus en plus tendance à vouloir alléger leurs frais fixes. D’autant plus qu’en France, la lourdeur de l’administration et des protections sociales freinent les chefs d’entreprise dans leurs recrutements ; ils préfèrent faire appel à des prestataires extérieurs, via un contrat qui peut se rompre si la conjoncture se retourne. Je pense donc qu’il s’agit d’une tendance de fond et que notre secteur devrait continuer à se développer dans les années à venir.

Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement de votre enseigne ?

Rapid Results Marketing a connu un très beau démarrage en France, avec 60 nouveaux adhérents en 2010, ce qui dépasse nos prévisions. Notre objectif est de compter 80 à 100 consultants à terme. Pour 2011 et 2012, nous ambitionnons de recruter une vingtaine de nouveaux consultants chaque année et d’étendre notre implantation dans d’autres pays francophones : nous sommes déjà présents en Belgique et au Luxembourg depuis janvier et souhaitons nous développer en Suisse, dans les pays du Maghreb et au Québec. Par ailleurs, nous venons de mettre en place de nouveaux outils pour nos adhérents, notamment une plate-forme web permettant de recueillir des coordonnées de prospects chefs d’entreprise, qui sont ensuite répartis parmi les consultants du réseau. Le but est de faciliter la première rencontre, afin de pouvoir proposer au chef d’entreprise une évaluation personnalisée des gains de chiffre d’affaires et de marge qu’il peut obtenir grâce à nos services.
 

Dernières actualités