Publi-interview franchiseur

S. Casters (Proprietes-privees.com) : « Nous travaillons l’immobilier avec les outils d’aujourd’hui »

2010-05-13T13:44:00+02:00

13.05.2010, 


imprimer

Première agence immobilière 100 % internet, Proprietes-privees.com mise sur des honoraires de transaction réduits et une forte qualité de service. Explications de Sylvain Casters, fondateur et dirigeant du réseau.

Sylvain Casters, Proprietes-privees.com
Crédits photo : proprietes-privees.com
Sylvain Casters, fondateur et dirigeant de Proprietes-privees.com.

L’originalité de votre concept ?

Créée en 2006, Proprietes-privees.com est la première agence immobilière 100 % internet. Notre positionnement prix est très concurrentiel, avec des honoraires de transaction à 3,9 %, soit 20 à 40 % moins cher qu’une agence immobilière classique. De plus, chaque vendeur et chaque acquéreur est suivi par un mandataire attitré, qui gère la relation client de A à Z. Grâce au web, notre réseau peut se développer très rapidement sur le plan national car notre concept ne nécessite pas de locaux coûteux. Pour nous rejoindre, il est possible de démarrer seul, depuis son domicile, en tant que simple négociateur sur un secteur donné, sans payer de droits d’entrée. Puis, quand il le souhaite, l’entrepreneur peut développer son équipe et monter une affaire en tant que concessionnaire Proprietes-privees.com.


Valeur ajoutée par rapport au marché ?

Nous travaillons l’immobilier avec les outils d’aujourd’hui. Actuellement, 8 acquéreurs sur 10 utilisent le web pour trouver leur logement. Nous générons donc beaucoup plus de contacts qu’une agence traditionnelle, avec une plus grande efficacité. Grâce à nos honoraires réduits, nous captons une clientèle qui serait habituellement passée directement par des particuliers. Et la qualité de nos services nous permet de concurrencer aussi les autres agences. D’après une étude de la FNAIM de juillet 2009, 66 % des compromis de vente aboutissent à des ventes définitives. Chez Proprietes-privees.com, ce taux de transformation est supérieur à 90 % ! Nos concessionnaires peuvent donc atteindre leur point mort en 12 mois, en ayant recruté au moins 5 agents commerciaux.


Quels sont les points-clés de votre accompagnement ?

Pour ceux qui démarrent en tant que simple négociateur, nous assurons une formation initiale de 3 jours, complétée de sessions trimestrielles. Pour ceux qui se lancent directement en concession, nous proposons une immersion en agence pendant 15 jours, suivie d’une formation technique d’une semaine. Par la suite, ils bénéficient d’une formation continue sous forme d’e-learning et de visio-conférences. Par ailleurs, une intervention sur un thème métier précis est proposée chaque trimestre en région. Enfin, un système de coaching permet d’accompagner ceux qui le souhaitent sur des thématiques spécifiques. Au quotidien, une hotline juridique et informatique est également disponible.

Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement ?

Aujourd’hui, le réseau compte une unité en propre et une autre à Saint-Etienne, qui regroupe 8 à 9 négociateurs. Malgré la crise, nous avons connu une croissance du chiffre d’affaires de 20 % en 2009, pour s’établir à 1,2 million d’euros. La même progression est prévue en 2010, avec un recrutement intensif sur tout le territoire national : nous envisageons l’installation de 5 concessions et de 70 nouveaux négociateurs – qui pourront évoluer par la suite également en concession s’ils le souhaitent.


Quels profils recherchez-vous ?

Tout dépend de la vocation du candidat. Pour devenir négociateur, il est nécessaire d’avoir une fibre commerciale et une bonne compréhension du métier d’indépendant, c’est-à-dire être capable de résister au stress et aux déconvenues. Pour devenir concessionnaire, il faut un véritable profil de manager et de commercial, et avoir la possibilité d’obtenir la carte professionnelle d’agent immobilier. Nous adaptons notre accompagnement en fonction de l’expérience du candidat.

Dernières actualités