Publi-interview adhérent

F. Martellino (Proprietes-privees.com) : « L’enseigne met toute son énergie au service du mandataire pour qu’il réussisse ! »

2013-10-15T08:04:00+02:00

15.10.2013, 


imprimer

Franck Martellino, 42 ans, a renouvelé sa confiance à Proprietes-privees.com. Mandataire immobilier indépendant en 2006, il est désormais concessionnaire pour l’enseigne, sur le secteur Plaine du Forez (Loire), depuis septembre 2013, et a recruté quatre personnes pour son agence de Saint-Galmier.

Franck Martellino, adhérent Proprietes-privees.com
Crédits photo : DR
Franck Martellino, adhérent Proprietes-privees.com

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Titulaire d’une Maîtrise en management des sports, j’ai été amené durant plus de dix ans à enseigner le sport, mais également à créer des clubs de sport, notamment axés sur le foot en salle. Epris de liberté, j’aime suivre mon instinct, et faire les choses comme je les ressens. En 2006, j’ai pris un virage à 90°, lorsque j’ai décidé de répondre à une annonce passée par Christian Duplay, à l’époque mandataire-animateur pour Proprietes-privees.com. Il souhaitait monter son équipe dans la Loire (42). Mes parents baignaient déjà dans l’immobilier, et j’avais ainsi développé une sensibilité pour la transaction immobilière. Je n’ai donc pas été dépaysé. Je me suis par conséquent formé pour devenir mandataire, puis j’ai été animateur en 2010 aux côtés de Christian. Et je viens de changer de statut pour devenir concessionnaire Proprietes-privees.com.


Pourquoi avoir créé en vous appuyant sur un réseau ?

Je suis venu par hasard – et non par choix – à la création en « franchise ». Le concept de Sylvain Casters m’a complètement séduit. Au fil du temps, ma conviction s’est renforcée, car tout est en phase avec ma philosophie. Je bénéficie depuis 2006 de tout un système de services prêts à l’emploi, et je n’ai pas à me préoccuper, par exemple, de dénicher le bon logiciel ou de créer mes campagnes publicitaires. Les supports de communication sont négociés au plan national, et l’enseigne est toujours à l’affût pour apporter au réseau de nouveaux services.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le concédant ?

Proprietes-privees.com a fait irruption dans ma vie au bon moment : les réseaux en ligne débutaient, sans agence en dur, sans hiérarchie directe, et j’avais envie de tester le système. Dans mon esprit, je tentais une nouvelle aventure, sans prise de risque majeure. J’ai également apprécié le contact que j’ai eu avec Sylvain Casters, dirigeant du réseau, qui est venu me rencontrer en région lyonnaise.


Comment avez-vous convaincu le concédant ?

Christian était chargé de développer le secteur de la Loire, il créait son équipe, et ma candidature lui convenait. Mon expérience de gérant associé dans le domaine du sport m’avait apporté la double dimension commerciale et marketing que l’enseigne recherchait.

Quotidien du concessionnaire

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

J’ai suivi en région une formation de base (juridique, commerciale, outils, etc.) sur quatre jours, complétée par différents stages, proposés tout au long de l’année par l’enseigne, qui portent sur les particularités d’un métier qui évolue en permanence (urbanisme, loi Hoguet, photos en immobilier, accroche commerciale et prospection, etc.). Afin de faciliter notre quotidien, Proprietes-privees.com met à notre disposition un extranet très efficace et très pratique, qui contient toutes les informations actualisées et les outils de travail dont nous avons besoin : une boutique en ligne nous permet d’acquérir nos supports de communication, un logiciel « de pige » effectue automatiquement les recherches immobilières, et un progiciel encadre le déroulement des transactions. Proprietes-privees.com a étudié tous les besoins du métier, et y a apporté la meilleure réponse possible. Chaque année, de nouveaux services sont lancés.
Jusqu’à présent, j’étais mandataire-animateur : je développais un secteur, et j’animais une équipe. Début septembre 2013, j’ai abandonné le statut de mandataire, afin de devenir concessionnaire. Désormais, avec mon équipe de trois agents commerciaux (dont deux de mes anciens mandataires) et une assistante à l’accueil, je vais développer le secteur Plaine du Forez en exclusivité, qui correspond à une vingtaine de cabinets de notaires. Un directeur régional Proprietes-privees.com est présent en soutien auprès de mon équipe, laquelle suivra bientôt le même cursus de formation que le mien, mais cette fois au siège à Basse-Goulaine (44).
J’ai repris une agence immobilière « en dur », la plus ancienne de Saint-Galmier (Loire). Implantée depuis 2004, son enseigne était connue, j’ai donc conservé le nom d’origine aux côtés de l’enseigne Proprietes-privees.com. La réalité de la vitrine et la virtualité du site internet se complètent ainsi intelligemment en termes de visibilité et de services proposés aux clients. Aujourd’hui titulaire de ma propre carte immobilière et de ma propre assurance RCPro (responsabilité civile professionnelle, ndlr), j’intègre les atouts de Propriétés-privees.com sur mon secteur. Et pour optimiser l’exploitation de ce secteur, il est indispensable de travailler en équipe.


Bénéfices et contraintes de votre vie de concessionnaire ?

Alors que de nombreux réseaux immobiliers en ligne se montent régulièrement, je tiens à mettre l’accent sur la stratégie de Proprietes-privees.com, qui a toujours conduit un développement à taille humaine, et qui place le mandataire au cœur du système : l’enseigne met toute son énergie au service du mandataire pour qu’il réussisse ! Voici sept ans que j’éprouve un maximum de satisfaction dans cette aventure grisante, que je suis satisfait de pouvoir poursuivre : je ne vois pas ce qu’un autre réseau pourrait m’apporter de plus, car Sylvain Casters a le don pour s’entourer de gens compétents. L’enseigne se développe de façon intelligente et saine. Dans ce métier, il est indispensable d’être passionné, car tout n’est pas rose chaque jour, notamment au plan des charges sociales et fiscales qui pèsent sur toute activité. Dans l’immédiat, je rénove la vitrine de l’agence, j’assois ma nouvelle structure, avant de songer au développement.

Dernières actualités