Commerce spécialisé : PROCOS dresse le bilan du premier semestre 2011

2011-10-11T08:37:00+02:00

11.10.2011, 


imprimer

Lors de sa conférence de rentrée, le 4 octobre dernier, la fédération PROCOS, PROmotion des COmmerces et Services Spécialisés, a dressé le bilan du premier semestre 2011 tout en se projetant sur les évolutions prochaines.

Lors de sa conférence de rentrée, le 4 octobre dernier, la fédération PROCOS, PROmotion des COmmerces et Services Spécialisés, a dressé le bilan du premier semestre 2011 tout en se projetant sur les évolutions prochaines.


Les experts Procos ont présenté les résultats des enseignes spécialisées, en France, pour le premier semestre 2011. Les chiffres sont plutôt bons, avec une hausse de 3,4 % par rapport à 2010. Un résultat à nuancer, tant 2010 avait été une année difficile. Pour le reste, la progression s’explique par un effet climatique favorable au printemps et à l’organisation des soldes une semaine plus tôt par rapport à l’an passé. Ainsi, certains secteurs tirent leur épingle du jeu, comme l’équipement de la personne, porté par le prêt-à-porter homme et enfant, qui atteint une croissance de 5,7 %. L’hygiène et la beauté progresse de 4,3 %. A l’inverse, l’équipement de la maison est en souffrance, avec une progression qui ne dépasse pas 1,7 %. Une donnée d’autant plus intéressante, car elle sert de baromètre quant à la confiance des ménages. Car si le premier semestre s’avère favorable, l’été se révèle difficile. Juillet connait une baisse de 4,9 % par rapport à 2010 et août chute de 4,5 %. Une tendance liée à la combinaison de trois facteurs : baisse de fréquentation des magasins, baisse du taux de transformation des visites en achat, et baisse de la dépense moyenne. Ainsi, si l’on prend en compte les chiffres de l’été, cela revient à une hausse d’à peine 0,8 % sur 8 mois par rapport à l’an passé. Des résultats qui ne permettent pas de compenser la crise de 2008. Un constat identique s’impose en Allemagne, Belgique et Italie. La hausse de la TVA et la rigueur budgétaire sont autant de facteurs qui plombent la consommation et le moral de nos voisins.


Peu d’optimisme pour 2012

De fait, les prévisions pour le deuxième semestre ne sont pas des plus optimistes. 52 % des dirigeants des enseignes du commerce spécialisé estiment que la situation devrait encore se dégrader. La prudence est donc de mise pour 2012, où les prévisions de croissance ne dépassent pas 1,5 % à périmètre constant.

Pour contrer cette situation, les experts Procos ont identifié 4 leviers :
- renforcer la formation des vendeurs et des équipes afin de répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus exigeante
- Accentuer la relation client à travers des opérations de fidélisation
- Innover dans les concepts et les produits
- Rénover les magasins et poursuivre sa stratégie de développement avec la mise en place de nouveaux formats.


L’émergence des retail parks

Si les commerçants voient leurs résultats baisser, on constate dans le même temps une hausse des loyers de leurs locaux. Pour contrer ce phénomène, des formats plus réduits émergent. Ainsi, les retail parks se développent. Autour d’un supermarché, 5 à 10 enseignes s’installent dans ce que l’on pourrait traduire comme des centres commerciaux à ciel ouvert. Une stratégie qui trouve son public puisque les centres commerciaux connaissent de nombreuses difficultés, liées à une hausse permanente des loyers et une baisse importante de la fréquentation.

Dernières actualités