Publi-interview adhérent

P. Thebault (Passion Beauté) : « Grâce à l’organisation en coopérative, chaque savoir-faire est mutualisé »

2011-05-17T16:13:00+02:00

17.05.2011, 


imprimer

A 30 ans, Peggy Thebault a rejoint Passion Beauté, unique groupement coopératif de parfumeries indépendantes en France. Elle a ouvert son institut à La Chapelle sur Erdre (Loire-Atlantique) en septembre 2009.

Construction du projet

Ce qui vous a motivée à devenir créateur d’entreprise ?

CAP esthético-cosmétique en poche, j’ai travaillé onze ans chez plusieurs grandes enseignes de parfumerie, en qualité de conseillère beauté, puis de responsable de magasin. Mais je ne me sentais pas en phase avec la philosophie de travail des différents patrons que j’ai côtoyés. Les difficultés à trouver le poste de responsable de magasin tel que je le souhaitais m’ont amenée à une remise en question salutaire, et j’ai alors envisagé la possibilité de créer ma propre fonction.


Pourquoi avoir créé en coopérative ?

Je voulais bénéficier d’un soutien et être accompagnée au quotidien. Et Passion Beauté m’a beaucoup aidée au démarrage. Une équipe est venue pour la mise en place du magasin. J’ai suivi des formations et j’ai bénéficié des conseils de collègues. Aujourd’hui, afin de mieux me consacrer à mon métier et à ma clientèle, je sais que je peux compter sur l’équipe de la direction d’enseigne à Nogent-sur-Marne. Si j’ai un souci informatique, un problème de commande, je les appelle. Si un évènement commercial ne peut pas se dérouler comme prévu en magasin, l’équipe de Nogent s’occupe de tout, jusqu’à décaler la date de l’animation si besoin est.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduite chez la tête de réseau ?

La coopération proposée m’est apparue évidente. J’avais déjà rencontré d’autres enseignes, mais il est important de travailler avec des personnes qui nous ressemblent, qui ont la passion de leur métier, et qui ne recherchent pas uniquement une rentabilité. J’ai été agréablement surprise par la simplicité du contact et l’accessibilité des professionnels du réseau, quels que soient leur âge et leur parcours antérieur. Chez Passion Beauté, beaucoup de choses restent à construire. C’est une enseigne qui a de l’avenir.


Comment avez-vous convaincu la tête de réseau ?

La coopération a également semblé évidente aux dirigeants. Ils ont adhéré à mon projet d’implanter l’enseigne Passion Beauté dans le local d’un ancien institut de beauté, en vente dans une galerie marchande d’hypermarché.

Quotidien du coopérateur

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Deux esthéticiennes conseillères de vente faisaient partie de l’équipe de l’ancien institut. Encadrées par Passion Beauté durant cette période de changement, elles ont intégré des méthodes de travail dynamiques et rigoureuses, et se sont formées à l’informatique pour la gestion courante. Aujourd’hui, nous sommes quatre au magasin, y compris moi-même.
Les dirigeants sont plutôt avant-gardistes dans leur façon de travailler et font preuve de beaucoup de méthode. Tout est réfléchi et analysé. Après une année d’activité, mes objectifs sont différemment atteints selon les produits, et Passion Beauté m’aide à me repositionner et à orienter ma clientèle vers de nouvelles marques. En complément, leur site Internet constitue une vitrine virtuelle de magasins et apporte des informations aux clients.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de coopérateur ?

Durant la première année d’activité, je travaillais 66 heures par semaine, six jours sur sept. Fort heureusement, ma santé est bonne, et nous formons une famille soudée, à la maison ! Passion Beauté m’a permis de dépasser mes doutes au démarrage, en m’aidant quotidiennement à attirer de nouveaux clients, à construire mon chiffre d’affaires. Aujourd’hui, nous envisageons la création d’un second magasin. Je fais également partie des neuf administrateurs régionaux sur la France, et j’ai en charge les départements du Nord-Ouest. En ce moment, j’aide le magasin de Clisson à passer ses commandes, pour son ouverture prévue en juin. Grâce à l’organisation en coopérative, nous travaillons tous ensemble, et chaque savoir-faire est mutualisé. L’entraide est réelle, et il nous arrive même de rendre visite pendant de courtes vacances à des collègues implantés sur d’autres villes, par pure sympathie.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Passion BeautéL'unique groupement de parfumeurs indépendants

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités