Publi-interview tête de réseau

P. Rodrigues (Netto) : « Les adhérents Netto créent leur entreprise en bénéficiant de la force des Mousquetaires »

2013-04-17T08:38:00+02:00

17.04.2013, 


imprimer

Responsable de la communication depuis septembre 2012, Philippe Rodrigues évoque les points forts de Netto, réseau de distribution discount du Groupement des Mousquetaires, et dessine à grands traits les perspectives de développement de l’enseigne. Lui-même adhérent à Reims (51) avec son épouse, il nous livre en même temps son expérience du groupement.

Philippe Rodrigues, Netto
Crédits photo : Droits réservés
Philippe Rodrigues, responsable de la communication de Netto

Originalité du concept ?

Le concept Netto se rapproche de celui du hard discount, mais a su évoluer en fonction de la demande client. Pas de palettes au sol non déballées chez Netto ou de sentiment de se retrouver dans un entrepôt plus ou moins bien entretenu. Les points de vente Netto ressemblent à des supermarchés classiques d’un point de vue visuel, avec des gondoles et des étals. La partie discount du concept se retrouve dans les prix et dans la largeur de notre gamme de produits. Nous proposons ainsi 4 000 à 5 000 produits dans les magasins les plus grands de 1 000 m². Ce qui signifie que nous ne présentons pas des dizaines de références, mais plutôt deux ou trois, bien ciblées par type d’article. Nous vendons également de nombreux produits frais, en provenance de nos usines agroalimentaires. En plus des articles discountés Netto, nos clients peuvent retrouver aussi ceux de marques nationales à prix discount. Cela leur permet de faire leurs courses en bénéficiant de prix bas dans chaque rayon, et encore plus sur les produits Netto. Ces produits de qualité à petits prix sont issus et fabriqués, pour la plupart, dans nos usines agroalimentaires.
Venir chez Netto permet également de profiter du prix selon le volume d’achat. Inutile d’acheter 25 jus d’orange pour payer moins cher. Dès le deuxième jus d’orange acheté, les clients peuvent bénéficier de la remise de 5 à 20 %. 1 000 références sont concernées en permanence par ces réductions, tandis que toutes les semaines, d’autres promotions sont proposées, comme un produit acheté = un produit offert ou - 50 % sur le deuxième produit.
Notre concept repose sur une simplicité, une rapidité et une facilité d’achat pour nos clients qui s’y retrouvent aussi au niveau des prix.


Valeur ajoutée pour l’adhérent ?

Devenir adhérent Netto donne la possibilité de créer sa propre entreprise, tout en bénéficiant de la force du Groupement des Mousquetaires. Le concept Netto est dans l’air du temps, ce qui n’échappe pas aux adhérents. La gestion d’un Netto est aussi plus simple que celle d’un supermarché classique. Pour certains adhérents, Netto est un tremplin, une façon de mettre un pied, à moindre coût, dans la grande distribution.
En tant qu’adhérents, nous gardons par ailleurs notre indépendance et notre liberté, contrairement à nombre de franchisés. Les décisions sont prises par les adhérents. Cela ne nous empêche pas de travailler avec des fournisseurs locaux quand nous le souhaitons. Si je souhaite acheter des pommes de terre ou des biscuits roses de Reims à des producteurs locaux, je suis libre de le faire.
Côté résultats, en moyenne les adhérents atteignent un chiffre d’affaires de 3,8 millions d’euros. Les plus grands Netto peuvent aller jusqu’à 10 millions d’euros. Le chiffre varie en fonction de la surface qui va de 650 à 1 000 m².

Points clés de l’accompagnement ?

Les adhérents bénéficient d’une formation initiale de 5 mois, dont la moitié en cours théorique et l’autre moitié sur le terrain, dans plusieurs points de vente Netto. Cette formation peut être prolongée si besoin. Les adhérents sont aussi suivis dès le début de leur projet par des collègues adhérents aguerris et des collaborateurs dédiés. Par la suite, deux fois par an, chaque adhérent fait le point avec ses homologues pour analyser ce qui peut être amélioré. Au quotidien, au moindre besoin, nous avons la possibilité d’appeler un collègue qui sera toujours là pour nous renseigner, que cela soit par rapport à son expérience d’entrepreneur ou à son tiers temps.
Nous bénéficions également de formations tout au long de notre vie de Mousquetaires, selon les besoins. Une entité du groupement s’occupe en effet spécifiquement de cet accompagnement.
Par ailleurs, nous sommes indépendants, cela veut aussi dire que nous ne devons pas attendre que quelqu’un vienne systématiquement vers nous pour nous aider. Cela reste aussi à nous de prendre les initiatives et de prendre nos décisions.


Bilan de l’année et perspectives de développement ?

Les résultats 2012 de l’enseigne sont stables. Nous comptons aujourd’hui 335 points de vente et nous avons pour objectif d’en ouvrir plus de 100 d’ici 2016. Dans les années à venir, notre objectif global est d’arriver à 600 points de vente Netto répartis sur l’ensemble du territoire français. Forts de notre succès, nous souhaitons donc continuer à nous développer.
Le nouveau concept, sorti en 2009, est appliqué dans 90 % des Netto. L’enjeu est aujourd’hui de continuer à le faire évoluer et poursuivre sur ce que nous nommons du « soft discount ». Celui-ci correspond plus aux consommateurs français et à ses attentes. En effet, si les Allemands sont très friands d’un hard-discount très austère, les Français sont sensibles à un concept plus soigné et plus évolué, tout en gardant l’idée de prix moins chers.


Profils recherchés ?

Nous sommes à la recherche de nouveaux candidats motivés et impliqués, conscients du travail que nécessite la gestion d’un point de vente Netto. Dans cette optique, chaque candidat passe trois jours dans un magasin afin qu’il découvre la réalité du travail. Cela permet ensuite d’échanger avec des personnes qui sont là parce qu’elles aiment le secteur de la distribution alimentaire, qu’elles aiment le métier de commerçant, le contact avec le client. Chez Netto, il faut bien penser qu’il existe une vraie partie terrain, nous restons des « épiciers ». L’adhérent qui reprend ou crée un point de vente doit également être en mesure de s’insérer localement, au travers d’associations par exemple, et de participer à la vie de sa ville ou de son quartier pour créer du lien et fidéliser sa clientèle.
Nous mettons souvent en avant les couples, mais des personnes seules peuvent également intégrer le groupement. Il faut avoir au minimum 25 ans, mais au-delà de cela, nous n’avons pas de critère en matière d’âge.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

NettoCréez votre entreprise avec le soutien de 3 000 Mousquetaires.

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités