Publi-interview franchiseur

P. Deronne (Monceau Fleurs) : « Une recherche permanente d’innovation et de valorisation des produits »

2010-10-19T14:36:00+02:00

19.10.2010, 


imprimer

Spécialiste de la fleur en libre-service, Monceau Fleurs fait bénéficier ses franchisés d’une centrale d’achat puissante et d’une école de formation intégrée. Explications de Patrick Deronne, directeur du développement.

Patrick Deronne, Monceau Fleurs
Crédits photo : Droits réservés
Patrick Deronne, directeur du développement de Monceau Fleurs.

L’originalité de votre concept ?

Pionnière du libre-service sur le marché de la vente au détail de fleurs, l’enseigne Monceau Fleurs a su imposer son identité de marque depuis sa création en 1965. A l’origine de la démocratisation de la consommation de fleurs, le concept répond à la demande croissante d’un meilleur rapport qualité-prix et offre une très large gamme de produits spécifiques.


Valeur ajoutée par rapport au marché ?

Notre concept se distingue de la fleuristerie traditionnelle avant tout par le choix étendu de son offre qui répond aux attentes d’un consommateur exigeant et demandeur. Grâce à sa centrale d’achats puissante, l’enseigne propose des produits à des prix particulièrement compétitifs, tout en garantissant une qualité de premier choix.
De plus, en recherche permanente d’innovation et de valorisation des produits, l’enseigne développe en continu une gamme de packagings et de mobilier au design exclusif afin de faciliter et d’optimiser l’acte d’achat. Toujours dans cette optique d’innovation, nous nous sommes rapidement adaptés aux nouveaux modes de consommation et proposons de nombreux services valorisant la relation avec le consommateur : service de livraison via internet, offres ciblées de la carte de fidélité…
Les opérations de communication menées par l’enseigne sont un atout supplémentaire, car elles confortent la notoriété de Monceau Fleurs auprès du public. Des actions presse sont menées à l’échelle nationale et des opérations de communication sont mises en place régulièrement afin de générer du trafic en magasin.


Quels sont les points-clés de votre accompagnement ?

L’accompagnement d’un projet commence dès la recherche d’implantation et se prolonge tout au long de l’exploitation du magasin, grâce à nos nombreux partenaires et aux équipes de développement et d’animation de l’enseigne. Le savoir-faire et les informations sur le métier sont transmis au franchisé lors de la formation initiale. Puis, afin de répondre à un besoin de perfectionnement et d’acquisition de compétences des équipes, Formaflore, notre école de formation intégrée, propose régulièrement des formations sur mesure.
Par ailleurs, la vie du réseau, dont la dynamique provient de l’échange d’informations, constitue un élément fondamental de notre organisation. C’est pourquoi nous organisons plusieurs comités, ainsi que des commissions et un congrès annuel, permettant aux franchisés de se rassembler.

Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement ?

Le réseau Monceau Fleurs comprend désormais 180 magasins. En 2010, nous avons réalisé 33 ouvertures de magasins en France et 6 au Portugal, en Italie, en Espagne et en Belgique. A l’avenir, nous comptons sur un rythme de développement de 30 ouvertures par an. L’enseigne cible principalement des emplacements N°1, en entrée de centre-ville ou périphérie, sur des zones à fort trafic routier (minimum de 12 000 véhicules par jour), avec possibilité de parking, sur toutes les villes de plus de 25 000 habitants.
En parallèle, nous étendons l’offre de notre école de formation intégrée : outre la formation continue technique (composition florale, emballage), elle propose de plus en plus de formations transversales (accueil, vente, management). De plus, Formaflore prend en charge toute la gestion administrative et les demandes de remboursement, pour une optimisation des budgets formation de chaque franchisé.


Quels profils recherchez-vous ?

Le candidat idéal pour notre réseau est avant tout un entrepreneur, homme ou femme, faisant preuve de compétences de manager, avec une capacité de gestion commerciale et humaine, de gestionnaire, avec l’expérience de la direction d’un centre de profit, et des aptitudes en ressources humaines, avec le sens de la communication et des échanges. Aucune connaissance horticole n’est requise. Nous accueillons notamment des dirigeants, commerçants, gestionnaires, cadres de la grande distribution et de la restauration rapide ou managers.

Un magasin Monceau Fleurs, c’est…
- 900 000 euros HT de chiffre d’affaires à Paris et région parisienne
- 600 000 euros HT de chiffre d’affaires en province
 

 

Dernières actualités