Publi-interview franchiseur

K. Coquio (Max Aventure) : « La force de la marque réside dans l’animation »

2012-06-06T08:32:00+02:00

06.06.2012, 


imprimer

Enseigne spécialisée dans les parcs couverts de jeux et d’animations pour enfants, Max Aventure s’est tournée depuis peu vers la franchise pour développer son activité au niveau national. Karine Coquio, directrice du développement, expose la stratégie de l’entreprise et ses objectifs en termes de développement.


Crédits photo : Droits réservés
Karine Coquio, directrice du développement de Max Aventure.

Originalité du concept

Le concept Max Aventure correspond à un mélange entre la Star Ac’, le mini Club Med et le parc d’aventures. Nous proposons aux enfants de 0 à 10 ans des plaines de jeux animées. Toutes les 10 à 20 minutes, nous annonçons une nouvelle animation autour des jeux tubulaires, du podium ou autour de l’atelier d’éveil pour les plus petits. En plus de la structure de jeux et des ateliers divers, les animations permettent aux enfants de vivre leur journée de façon différente à chaque fois. Tout est optimisé en termes de sécurité, d’hygiène, ainsi qu’en matière d’esthétique, ce qui nous permet de proposer un concept de qualité, agencé, segmenté et marketé. Nous vendons du sourire, du plaisir, un accueil chaleureux avec à la clé, le défoulement des enfants durant un temps de consommation moyen de 2 ou 3 heures pour la plus part d’entre eux. Nous travaillons ainsi pour le confort et le bonheur des enfants et de leurs parents.


Valeur ajoutée pour le franchisé

Pour le franchisé, la valeur ajoutée reste l’animation, puisque la clientèle est attirée par la structure tubulaire et renouvelle sa fréquentation pour les animations. Elle permet donc la différenciation et la fidélisation des jeunes consommateurs. Adhérer à Max Aventure permet de gérer une plaine de jeux exigeante au niveau qualité, tant sur le plan des infrastructures qu’au niveau des services proposés, mais aussi d’investir dans une marque porteuse et reconnue pour son expertise des loisirs en famille. De plus, nous déployons un important dispositif marketing autour de la marque : la présence des comptes-clés du marché de l’enfance la crédibilise auprès des enfants et de leurs parents. Cette démarche marketing sera facilitée par un plus grand nombre d’implantations : le rayonnement de la marque et des actions de co-branding émergeront davantage sur ce marché. Côté chiffres, notre premier franchisé situé à Chambéry (73) affiche déjà un bénéfice en année 1, ce qui est très prometteur. Sur le plan comptable, nous prévoyons pour nos futurs franchisés une année 1 quasi à l’équilibre, une situation de bénéfice en année 2 et le retour sur investissement doit intervenir entre l’année 4 et 5.

Chiffre d’affaires envisageables

Année 1 : 360 000 euros
Année 2 : 390 000 euros
Année 3 : 430 000 euros
Ces estimations correspondent à une zone de chalandise de 250 000 habitants

Points clés de l’accompagnement

La force de notre marque réside dans l’animation : le franchisé doit être capable de gérer l’ensemble des activités. C’est pourquoi nous formons notre franchisé pendant trois semaines de façon théorique sur tout ce qui attrait à la gestion, au développement commercial, au snack, au management et nous venons une semaine chez lui pour former l’équipe d’animateurs. Nous poursuivons par la suite la formation des animateurs pour toutes les nouvelles opérations. Nous livrons au franchisé un manuel opératoire qui référence l’ensemble des procédures et gestes nécessaires à l’exploitation d’une plaine de jeux. De plus, nous lui fournissons une assistance et les outils pour entretenir la relation avec les partenaires institutionnels, recruter son personnel, effectuer les démarches administratives, trouver un bâtiment et ouvrir le parc dans les meilleures conditions. Il est souvent difficile de trouver un bâtiment implanté dans un environnement satisfaisant pour les familles, accessible par les transports en commun, parking pour voitures et autocars, avec un minimum de hauteur pour un jeu à sensations et d’une superficie de 800 à 1 200 m². Dans ce sens, nous avons engagé des partenariats permettant la recherche de locaux aux loyers maitrisés et une optimisation de l’aménagement des plaines de jeux par le biais d’accords cadres avec un architecte, économiste et bureau de contrôle.


Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement

Depuis leur création, les plaines de jeux Max Aventure ont atteint 15 à 20 % de rentabilité. Sur nos deux succursales implantées dans une agglomération de plus d’un million d’habitants, nous réalisons de 50 000 et 110 000 euros de résultat net par an. Notre objectif est d’ouvrir quatre nouvelles plaines en 2012 et de cinq à sept nouvelles plaines en 2013. Nous nous implantons donc bientôt dans l’ouest et le sud lyonnais, à Bourgoin-Jallieu (38), à Grenoble, en Île-de-France et en Normandie. A l’avenir, nous souhaiterions  être présent dans les 15 plus grandes villes de France. Côté animation, nous réfléchissons actuellement sur un show lumière innovant qui émerveillera petits et grands.


Profils recherchés

Nous recherchons des candidats qui aient une véritable sensibilité au monde de l’enfance, une aisance avec la gestion et le management. Le franchisé devra également établir une communication de proximité et être enthousiaste dans la relation commerciale, car il devra démarcher le marché des professionnels. Avoir un tempérament enjoué, de l’énergie festive, avoir le sens du contact et aimer les gens constituent des atouts très favorables. Nous apprécions également les candidats en couple : monsieur conserve son activité et madame entreprend. Cette situation se révèle idéale pour une création d’entreprise sans trop de risque, notamment aux yeux des banquiers.


Un marché à structurer par les enseignes

Si le marché de la plaine de jeux est mature du point de vue des consommateurs,  seules 80 % des plaines de jeux sont détenues par des indépendants, dont le niveau de prestations est inégal. Le virage est donc à prendre pour optimiser l’offre de ce secteur et Max Aventure fait partie de la course.

Dernières actualités