Publi-interview franchisé

G. Darmaillacq (MBE) : « Je souhaitais une activité diversifiée, et un concept innovant »

2015-05-28T08:01:00+02:00

28.05.2015, 


imprimer

L’opportunité de quitter en famille Niort (79) pour Bordeaux (33) a conduit Grégory Darmaillacq, 35 ans, à ouvrir le 30 mars 2015 son centre Mail Boxes Etc. à Mérignac (33), à proximité d’une clientèle d’entreprises et de particuliers qui apprécient le concept de service global autour de la messagerie-express, de la communication graphique, et de la domiciliation.

Grégory Darmaillacq, Mail Boxes Etc.
Crédits photo : Droits réservés
Grégory Darmaillacq, franchisé Mail Boxes Etc. à Mérignac (33).

Construction du projet


Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Mon diplôme d’ingénieur généraliste, option production, m’a conduit à intégrer une société à Niort (79), en qualité d’automaticien. Durant neuf ans, j’ai réalisé de nombreux déplacements afin de mettre en route des usines sur l’ensemble de la planète. Puis, un poste sédentaire de RSI (Responsable des Services d’Information) s’est libéré dans cette entreprise, et j’en ai pris la charge. En 2014, mon épouse a saisi une opportunité professionnelle à Bordeaux (33), qui devait nous permettre de nous rapprocher de notre famille. J’ai alors senti qu’il était temps pour moi de changer de vie. Salarié depuis 14 ans au sein de la même structure, j’avais désormais envie de m’impliquer directement dans la réussite de ma propre entreprise, de retirer des profits de mon travail, et aussi d’ajouter un soupçon d’adrénaline à mon quotidien en créant mon activité.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

J’avais besoin de me sentir aidé dans ma démarche entrepreneuriale. Plusieurs banquiers, avec lesquels j’avais eu l’occasion d’échanger, m’avaient convaincu du bien-fondé du système de franchise, qui présentait un taux de réussite supérieur à celui des créations d’entreprises indépendantes. Je souhaitais une activité de nature diversifiée, non axée sur l’informatique, portée par un concept innovant en France, mais qui avait déjà fait ses preuves à l’étranger, et qui soit destinée aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.


Choix de l’enseigne


Qu’est-ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

Dans le cadre de mes recherches, je me suis rendu à une réunion d’information organisée par Mail Boxes Etc. à Bordeaux, et animée par Lionel Dindjian, directeur général de l’enseigne. Le concept, déjà adopté aussi bien dans les pays latins qu’anglo-saxons, ne pouvait que fonctionner en France, d’autant plus qu’aucun concurrent direct ne proposait de solution globale à l’identique. Faire partie des 15 premiers franchisés Mail Boxes Etc. sur le territoire national amenait en outre le « côté aventure » qui me motivait. Mon épouse et moi, nous nous sommes rendus une première fois au siège à Issy-les-Moulineaux (92), ainsi qu’au magasin-pilote parisien, et nous avons pu constater combien l’enseigne avait investi sur les moyens efficaces de développer le concept en France. J’avais besoin de me sentir épaulé, et j’ai été rassuré par le niveau d’investissement et la grande disponibilité de l’équipe de dix personnes en charge de treize magasins.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Je ne m’étais pas réellement présenté comme candidat, car j’attendais prioritairement d’être convaincu par le concept et les hommes. Je songeais depuis quelques temps à entreprendre, et j’étais désormais prêt à le faire. J’avais toujours travaillé avec beaucoup d’ardeur, et mes expériences en gestion de projet parlaient d’elles-mêmes.

Quotidien du franchisé


En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Le jour de la signature du contrat de réservation, une formation bien utile m’a été délivrée. J’y ai appris la manière de définir le bon emplacement pour créer son activité, les composantes du cahier des charges pour choisir le local, les bases comptables pour monter un business-plan, et les fondamentaux du recrutement. Une fois ma collaboratrice embauchée, la formation de six semaines, intensive et pragmatique, que nous avons suivie a comblé nos attentes. La semaine « découverte terrain » à Lyon (69), dans le centre du premier franchisé Mail Boxes Etc. en France, a permis de mieux comprendre la théorie délivrée ensuite au siège durant trois semaines. Les intervenants de l’enseigne nous ont notamment expliqué les modalités des partenariats créés tant auprès des transporteurs que des fournisseurs. Au départ, je n’avais aucune expérience en matière d’expédition et de graphisme, mais la dernière quinzaine de « pratique terrain » au centre pilote parisien Mail Boxes Etc. m’a permis de gérer une activité en autonomie, et de me sentir ainsi plus en confiance.

Bien sûr, il me reste à acquérir une palette de connaissances et de compétences au fil des demandes de nos clients, et les animateurs du réseau sont alors disponibles pour nous apporter des réponses efficaces. La législation relative à notre métier est mise à jour sur notre Intranet, et plusieurs modules sont développés sur mesure. Ils correspondent généralement aux réponses spécifiques que nous sommes en mesure d’apporter à notre clientèle régulière ou estivale (par exemple, la procédure pour expédier du vin aux Etats-Unis ou dans un autre pays, très prisée par les touristes étrangers qui sillonnent les châteaux bordelais). L’activité « transport » représente 70 % de notre activité. Les contrats-cadres négociés par Mail Boxes Etc. avec les majors de l’expédition (UPS, Chronopost, DHL et Fedex), nous permettent de nous démarquer, tant au niveau tarifaire que sur celui du « support suivi de colis », en notre qualité d’interlocuteur unique auprès de notre clientèle.

Mon centre Mail Boxes Etc. a fait l’objet d’un agencement intégral sur plan par un architecte de l’enseigne (jusqu’à la disposition des prises électriques), le tout en absolue concertation. Un kit de communication m’a été fourni pour démarrer mon activité, et j’ai prévu une inauguration officielle avant l’été.


Quels sont les bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Créer une entreprise procure un sentiment d’indépendance tout nouveau ! Mais ça implique aussi d’oublier les vacances durant la première année d’activité, et de travailler de nombreuses heures d’affilée. Ma collaboratrice s’occupe essentiellement de la prospection auprès des entreprises, souvent en lien avec les retraits de colis, et je finalise les contrats les plus avancés. A terme, l’embauche d’un profil « livreur » est prévue, dans le cadre d’un développement optimisé par l’expertise de l’enseigne et la valeur de son accompagnement personnalisé.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Mail Boxes Etc.Une marque, un réseau, un savoir-faire depuis plus de 30 ans

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités