Publi-interview franchiseur

C. Bas (Low Cost CE) : « En 6 mois d’existence, 10 franchisés se sont déjà engagés avec nous »

2010-05-03T17:18:00+02:00

03.05.2010, 


imprimer

Lancé en 2010, le réseau Low Cost CE est spécialisé dans les avantages de comité d’entreprise pour les petites structures. 150 territoires sont disponibles pour les candidats à la franchise. Détails avec Claude Bas, directeur général du réseau.

Claude Bas, Low Cost CE
Crédits photo : © Veeren Ramsamy-Moreau
Claude Bas, directeur général de Low Cost CE.

L’originalité de votre concept ?

Low Cost CE est un réseau national qui propose les avantages d’un grand comité d’entreprise à des petites entreprises (PME, TPE et auto-entrepreneurs). Nous apportons ainsi des moyens financiers complémentaires à leurs salariés et contribuons à une meilleure cohésion au sein de ces entreprises, ce qui est appréciable dans une période où les salaires augmentent peu. En proposant ces prestations, nos franchisés ne sont donc pas de simples vendeurs, mais des acteurs du progrès social.


Valeur ajoutée par rapport au marché ?

Les entreprises adhérentes s’acquittent d’une cotisation mensuelle très compétitive. En échange, tous leurs salariés bénéficient d’une carte qui leur donne accès à de nombreux avantages auprès de partenaires nationaux, régionaux ou locaux. Surtout, les adhérents peuvent eux-mêmes devenir partenaires de Low Cost CE, en proposant des offres promotionnelles aux autres adhérents. La carte devient ainsi une carte de fidélité générale, à utiliser au quotidien, aussi bien pour aller au théâtre, dans un magasin de sport ou chez le boucher !
Pour le franchisé, notre concept nécessite un travail de terrain assidu. Sa rentabilité dépend étroitement de la manière dont il aborde les futurs adhérents. A un rythme normal, nous estimons qu’un franchisé doit pouvoir dégager entre 40 et 60 000 euros de revenus bruts par an.


Quels sont les points-clés de votre accompagnement ?

Nos franchisés bénéficient d’une formation d’intégration de 3 semaines. Elle comprend l’appropriation du concept et des produits, les règles commerciales élémentaires adaptées au concept, l’utilisation de notre outil informatique de facturation et de gestion, la gestion du temps, et enfin la gestion comptable et administrative.
Par la suite, tout au long du contrat, une formation continue est assurée pour garder à jour les fondamentaux du réseau et du métier, ainsi que l’utilisation des outils et méthodes propres au réseau.
Par ailleurs, nous avons recruté 12 master-franchisés régionaux répartis sur la France entière, en charge du suivi et de l’assistance permanente des franchisés. Ils offrent une aide à la commercialisation et jouent un rôle d’apporteurs d’idées pour l’ensemble du réseau.

Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement ?

Avec les 3 autres associés fondateurs du réseau, nous nous sommes rencontrés pour la première fois en septembre 2009. Après 6 mois d’existence, 12 master-franchisés nous ont rejoints, 10 franchisés se sont engagés avec nous et 30 candidatures sont en cours de discussion. Nous avons identifié 150 territoires qui peuvent chacun être gérés par un franchisé, avec environ 15 000 entreprises à prospecter sur chaque zone.
Le réseau est en bonne santé puisqu’il a été financé grâce aux capitaux propres des actionnaires, qui sont des multi-entrepreneurs capables de réinjecter des sommes importantes si nécessaire – notamment en cas d’une expansion très rapide du réseau.


Quels profils recherchez-vous ?

Nous recherchons des hommes et des femmes souhaitant être accompagnés pour réussir plus vite. Ils doivent avoir une fibre sociale et être empreints d’une certaine éthique. Il faut également disposer d’une base commerciale, savoir convaincre un client et comprendre les attentes d’un chef d’entreprise. La valeur humaine est essentielle.

Dernières actualités