Publi-interview franchiseur

L. Wattez (LOCALLIFE) : « Artisans, commerçants et TPE comme coeur de cible »

2009-05-20T14:58:00+02:00

20.05.2009, 


imprimer

Franchise de services Internet, Locallife recrute ses premiers adhérents français, avec deux qualités recherchées : une bonne connaissance du tissu local et un véritable sens du commerce. Eclairages avec Laurent Wattez, directeur commercial de Locallife.fr.

Laurent Wattez
Crédits photo : DR
Laurent Wattez, directeur commercial de Locallife.fr

Intérêt du concept

1. Originalité et pertinence du concept ?

Créé en 1999 en Grande-Bretagne, Locallife est un annuaire régional en ligne, qui permet aux internautes de trouver les professionnels – artisans, commerçants, entreprises – les plus près de chez eux, dans 2000 catégories de métiers. Nous avons découpé la France en 384 zones géographiques, qui correspondent aux préfectures et sous-préfectures. Chaque franchisé a un territoire – ou plusieurs – en exclusivité. Nous fournissons à chacun une base de données des professionnels de sa région, qui figurent gratuitement sur notre site national, classés par ordre alphabétique selon leur catégorie de métier. Charge à nos franchisés de leur proposer nos services de publicité : du simple lien qui remonte en tête de catégorie, jusqu’à la création d’un site vitrine relié à Locallife. L’idée est de vendre aux professionnels la possibilité d’étendre leur zone de chalandise, en se faisant connaître dans l’ensemble du territoire où ils sont implantés.


2. Pourquoi la franchise comme mode de développement ?

Notre métier est l’information de proximité, dans une logique de territoire. Ceux qui vendent nos services doivent donc connaître parfaitement le tissu local, pour pouvoir rencontrer les clients en face-à-face. D’où l’importance de recruter des franchisés implantés dans chaque zone ! L’objectif est de créer une marque internationale d’information locale. Locallife s’est développé en franchise à partir de 2005 en Grande-Bretagne, puis à l’international à travers des master-franchises. Nous sommes déjà présents par ce biais en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis. La France est une implantation stratégique puisque c’est notre premier pays non-anglophone et notre premier pays d’Europe continentale. Après l’ouverture de notre site pilote de Draguignan en octobre 2008, nous souhaitons recruter nos premiers franchisés français cette année.


3. Facteurs de rentabilité et de pérennité du concept ?

La mission du franchisé Locallife est de prospecter et fidéliser les professionnels de son territoire, pour leur vendre nos services de publicité. Il peut soit créer une structure avec des commerciaux, soit se lancer seul, avec un simple ordinateur, une connexion Internet et un téléphone. Sans obligation de pas-de-porte, les investissements sont donc faibles : à partir de 35 000 euros, droits d’entrée compris. Les principales qualités du franchisé doivent être sa bonne connaissance du tissu local et son sens du commerce. Notre cœur de cible est constitué des artisans, commerçants et TPE, dont plus de 60 % n’ont pas de site web à ce jour ! Sur un marché en difficulté, où la visibilité sur Internet prend une importance croissante, notre modèle bénéficie d’un fort potentiel de développement. Avec un taux de fidélisation des clients de plus de 75 % d’une année sur l’autre, nos franchisés peuvent dégager un chiffre d’affaires de 150 à 200 000 euros dès la deuxième année d’activité.

Transmission du savoir-faire

4. Formation initiale ?

Après la signature du contrat, les franchisés bénéficient de quatre semaines de formation. Ils suivent un premier module théorique, pour comprendre le fonctionnement de Locallife et de l’extranet qui sera mis à leur disposition, ainsi que pour se former aux aspects commerciaux et à la gestion financière de leur structure. Un deuxième module de formation pratique a ensuite lieu sur le terrain avec nos commerciaux, chez les franchisés. Par la suite, tout au long du contrat, nous assurons une formation continue prenant en compte les évolutions du site et les nouveaux services proposés.


Le chiffre : 350 000
Le site de Draguignan a enregistré 350 000 visiteurs uniques cumulés depuis son ouverture en octobre 2008. Sur toute la France, la fréquentation atteint 15 millions de visites en cumulé.

5. Aide au lancement ?

Nous avons modélisé l’ouverture d’une zone, pour que chaque lancement soit optimal. Nous aidons le franchisé à identifier les catégories professionnelles et les acteurs stratégiques sur sa zone. Le principe est de leur proposer des liens promotionnels gratuits, pour en faire des prescripteurs de Locallife et bénéficier d’un effet « boule de neige ». Le franchisé est également assisté dans la mise en place de publicité locale et d’événementiel.


6. Assistance durant les premiers mois ?

Locallife est une franchise de vente, où le commercial est primordial. Les franchisés sont donc régulièrement accompagnés sur le terrain : des commerciaux du siège viennent leur rendre visite pour observer leur façon de faire, vérifier leurs méthodes et leur donner éventuellement des conseils complémentaires.


7. Points-clés de votre accompagnement jusqu’à la fin du contrat ?

Tous les franchisés ont accès à notre extranet, à partir duquel ils peuvent ajouter, retirer ou modifier des coordonnées de professionnels dans la base de données, avec une prise en compte immédiate en ligne. Cet outil leur permet également de faire toute leur facturation, sans nécessiter de poste administratif dédié. Par ailleurs, Locallife a une forte expérience dans la création de sites Internet. C’est donc notre cellule de webdesign au siège qui réalise ce type de prestation pour le compte de nos franchisés.

Activité du réseau

8. Faits marquants en 2008 ?

Dès fin 2007, un long travail a été fait pour créer la base de données initiale, couvrant l’ensemble du territoire français. L’ouverture de notre site pilote de Draguignan en octobre 2008 a marqué le véritable démarrage de Locallife.fr. Les fondateurs ont investi 500 000 euros sur la France : c’est une marque de confiance pour le développement de ce marché, sur lequel nous souhaitons nous installer dans la durée.


9. Perspectives de développement pour 2009 ?

Nous avons démarré notre première campagne de recrutement de franchisés début mai. Idéalement, nous souhaiterions compter 5 implantations d’ici la fin de l’année. Nous comptons ensuite accélérer le rythme de recrutement, pour couvrir l’ensemble du territoire français en 2011-2012. Par ailleurs, de nombreux projets d’évolution du site sont dans les cartons, notamment autour de l’événementiel local culturel et autour de la géolocalisation.


10. Signe majeur de la bonne santé de votre réseau ?

L’entreprise est en pleine expansion et investit sur l’international. Des protocoles d’accord sont signés avec l’Espagne et la République tchèque, l’Allemagne devrait suivre… Ce sont des signes forts, notamment en période de crise. Tout le monde a besoin de communiquer, en particulier le commerce de proximité, qui existe partout. Nos tarifs sont faibles et les résultats sont visibles en ligne : deux atouts forts dans ce contexte.
 

Dernières actualités