Voyages : Thomas Cook France n'en finit pas de s'adapter à un marché tendu

05.08.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le voyagiste Thomas Cook poursuit la réorganisation de son offre et de ses opérations.

Thomas Cook, l’un des principaux distributeurs touristiques dans l’Hexagone, retouche sa politique métiers et marques mise en place courant… 2013. La filiale française du voyagiste britannique Thomas Cook a décidé de proposer, à nouveau, une offre de produits exclusifs au sein de son réseau d’agences de voyages pour mieux soutenir ses ventes. Les agences disposeront, à la fin août, d’une brochure spécifique avec une centaine de produits pour la saison d’hiver 2014-2015. Cette offre comprendra des séjours ski, des clubs de vacances, des hôtels, des croisières ou des circuits et sera également disponible sur Internet. En parallèle, le groupe lancera une offre Web exclusive sur le site Thomascook.fr.

Cette nouvelle offre résulte d’une sélection auprès de fournisseurs avec, à la clef, des avantages sous forme de services supplémentaires ou prix plus avantageux. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’un retour du tour-opérateur à la marque Thomas Cook, laquelle a disparu l’an dernier.

Le voyagiste s’était, en effet, recentré en 2013 sur deux marques pour chacun de ses métiers : Thomas Cook pour la distribution ; Jet Tours pour le « tour operating » (TO). Cette mesure constituait l’un des volets du plan de redressement concocté par son ancien président, Michel Rességuier, un manager de transition, appelé à la rescousse par la maison mère britannique en septembre 2012. Il avait cédé les activités de voyagiste à la carte et d’exception (marques Au Coeur du Monde, Austral Lagons et Secrets).

La réorganisation pas achevée

Son plan s’était également traduit par la suppression de 170 postes et la fermeture de 22 agences. Sa mission achevée, Michel Rességuier a quitté Thomas Cook France, le 31 mai dernier, pour être remplacé par le directeur général, Nicolas Delord, un ex-Kuoni France.

Dans un contexte toujours tendu pour les voyagistes, la réorganisation n’est d’ailleurs pas achevée dans la filiale du géant britannique. Un projet a été annoncé pour la suppression de 75 postes supplémentaires, tandis que la mise en place d’un nouveau système d’information et d’une solution de gestion de la relation client est attendue pour la fin de l’année.

Christophe PALIERSE, Les Echos, le 29/07/2014

Les chiffres clés

550 points de vente
Le nombre d'agences du réseau Thomas Cook en France, en propre et en franchise.
500 millions d'euros
Le chiffre d'affaires du groupe Thomas Cook France en 2012-2013.
 

 

Dernières actualités