Les secteurs

Urbanisme : la modernisation des gares des grandes villes de province se poursuit

29.05.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Dans les gares de plusieurs villes de province comme Nantes, Montpellier, Lille ou Nice, des travaux d’extension et de modernisation sont prévus ou déjà commencés. Des aménagements qui jouent sur l’attractivité des villes et de leurs périphéries dans lesquelles de nouveaux commerces peuvent venir s’installer.

Nantes rejoint le club des grandes villes de province en passe de moderniser leur gare. Les maîtres d’ouvrage, Nantes Métropole et SNCF Gares & Connexions, ont lancé hier la phase de concertation préalable, laquelle doit s’achever fin juillet. Les travaux ne commenceront pas avant 2016 pour une livraison trois ans plus tard. D’ici là (cet automne), il faudra caler le financement de ce chantier d’un montant estimé à 60 millions d’euros pour la seule partie ferroviaire. Si l’on inclut les travaux urbains attenants, il faut compter 150 millions d’euros, estime Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire. La collectivité, organisatrice des trains express régionaux, a déjà indiqué qu’elle assurerait une part prépondérante de l’investissement, de manière à limiter ses loyers. Le maître d’oeuvre et son groupement seront désignés l’année prochaine. Suivront les études opérationnelles et, en 2015, l’enquête publique.

Les esquisses montrent le principe d’une vaste mezzanine surplombant les voies ferrées. La surface passera ainsi de 7.000 à 11.000 m2. Le projet vise à répondre à la saturation annoncée de la gare, déjà perceptible certains jours. Selon les projections de la SNCF, la gare de Nantes sera empruntée par 25 millions de voyageurs en 2030, contre 11,6 millions en 2009. Le projet permettra notamment de remettre à plat les accès en vélo et en taxi, l’écoulement des flux de circulation et une meilleure ouverture sur la ville. L’un des enjeux est de réussir le lien avec le quartier Euronantes gare-Pré Gauchet, au sud. C’est là que s’étend le nouveau quartier tertiaire de Nantes, où 200.000 m2 sont planifiés à terme.

A l’instar de Nantes, plusieurs grandes métropoles en région vont voir leur gare changer de visage. A Montpellier, la première phase des travaux sera terminée dans les semaines qui viennent et l’ensemble du chantier, d’une valeur de 50 millions, doit être bouclé à la fin de l’année. Les ouvriers sont également déjà à l’oeuvre depuis quelques mois à Lille-Flandres (20 millions de budget) et à Nice-Thiers (50 millions), pour un achèvement dans les deux cas prévu en 2015.

A Grenoble, où la gare, héritée des Jeux Olympiques de 1968, a mal vieilli, les travaux de rénovation, d’un montant de 36 millions, démarreront l’an prochain, pour se clore en 2016. La gare de Bordeaux devrait elle aussi être transformée à l’horizon 2017, pour être adaptée à l’arrivée de la ligne à grande vitesse et à la croissance du trafic TER. Les discussions sur le plan de financement (100 millions) sont en cours. A Rennes, le premier coup de pioche sera donné fin 2014, là encore pour préparer l’arrivée de la nouvelle ligne pour 2017. L’achèvement complet du chantier est prévu pour l’année suivante. La SNCF a enfin dans ses cartons un grand projet d’extension de Lyon-Part Dieu, qu’elle espère achever en 2021.

Emmanuel GUIMARD et Lionel STEINMANN, Les Echos, 28/05/2013

Dernières actualités