Tourisme : une bonne saison estivale pour la destination France cette année

22.08.2015, source : Les Echos.fr

imprimer

La fréquentation de l’Hexagone par les Français et les Britanniques est soutenue. Selon le Credoc, l’année 2015 est placée sous le signe d’une amélioration de la consommation.

C’est une bonne nouvelle pour l’économie nationale, le tourisme générant de 7 % à 8 % du PIB : la saison estivale 2015 en France s’avère, à ce stade, porteuse avec une fréquentation soutenue des Français et l’afflux de certaines clientèles étrangères, les Britanniques en particulier.

Sur la base de son baromètre ­réalisé auprès de 978 opérateurs, le cabinet d’études Protourisme a ainsi récemment fait état d’une hausse de 4,5 % des nuitées et du chiffre d’affaires, « après trois années de baisse de la fréquentation et des marges ». « Cela fait bien trois ans que la saison n’a pas été aussi bonne », déclare aux « Echos » le président d’Odalys, François Mariette. Son groupe, un « hébergeur » à l’offre diversifiée, enregistre, à date, une hausse de 8 % de son chiffre d’affaires à périmètre constant pour la période juin-septembre, précise-t-il. « L’activité est supérieure à nos attentes avec une croissance de 8 % sur juillet-août, après +15 % en juin », constate, de son côté, le président du groupement de campings Sunêlia, Alain Faveau. De même, s’il ne communique pas de chiffres, Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs, le numéro un européen des résidences de loisirs, indique que « l’été se passe bien » avec des « réservations en avance par rapport à l’année dernière ». De fait, seule la destination montagne est en retrait.

Séjours plus courts

Cette bonne tendance quasi générale s’expliquerait, entre autres, par un phénomène de report de vacanciers sur l’Hexagone dans un ­contexte de défiance vis-à-vis des destinations traditionnelles d’Afrique du Nord. Un phénomène dont bénéficie l’Europe du Sud. La météo ensoleillée du début de l’été a de surcroît stimulé les ventes de réservation de dernière minute. Chez Gîtes de France, on observe ainsi, entre le 30 juin et le 22 juillet, une progression de 1 point du taux d’occupation sur août, à 81,6 %.

Cette saison estivale 2015 serait aussi placée sous le signe d’une amélioration de la consommation des Français, dont témoignent les résultats d’une récente enquête du Crédoc  : 53 % d’entre eux rogneraient sur leurs dépenses de loisirs et de vacances cette année, alors qu’ils étaient 61 % un an auparavant. Cela étant, le directeur général de la filiale française du groupe de location de vacances Interhome, Patrick Bourdillat, note « le développement du court séjour, un produit anticrise », tout en confirmant le succès de la destination France (+10,2 %), auprès des Français en premier lieu (+18,8 %).


Plus de services

« Il y a une tendance à “plus de ­services” », souligne pour sa part le patron de Sûnelia. Pour Alain Faveau, la venue de nouveaux clients à fort pouvoir d’achat, qu’ils soient français ou européens, change la donne dans l’hôtellerie de plein air. Après le spa, son réseau prépare désormais le lancement, en 2016, d’ « un service avec crèche »

S’il se félicite de cette « bonne ­saison en perspective », le directeur général d’Atout France – l’agence chargée du tourisme français –, Christian Mantei, tient toutefois à rappeler que « le tourisme, c’est toute l’année ». A ce titre, il scrute les arrivées aériennes des clientèles lointaines. Et l’heure est à la croissance pour celles d’Asie et d’Amérique.

Christophe PALIERSE, les Echos, le 28/07/2015

Dernières actualités