Les secteurs

Tourisme : premiers signes de reprise pour les voyagistes français

25.03.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Les tendances de réservation sont globalement « bonnes » selon des voyagistes.

Le Salon mondial du tourisme a ouvert ses portes le 20 mars à Paris sur un rayon de soleil pour les tour-opérateurs français. Trois ans après le déclenchement du printemps arabe, qui avait déstabilisé la profession, mais aussi deux années de crise économique, les voyagistes enregistrent en effet les signes d’une reprise, tout en affichant leur « prudence ».

« Il semble que le marché reparte. Pour notre part, nous sommes dans les clous par rapport à nos objectifs », indique ainsi le directeur général délégué de Transat France, Philippe Bechon. Contraint à un certain laconisme par la maison mère canadienne cotée Transat A.T., il évoque néanmoins une « bonne tendance générale ».

Concernant la saison en cours hiver 2013-2014, Philippe Bechon distingue « la croissance sur le moyen-courrier », qui correspond au succès des clubs Lookéa de Look Voyages, et une situation « flat », à l’étale donc, sur les destinations longs-courriers pour la marque Vacances Transat. Mais cette dernière est en réalité affectée par une baisse d’activité sur la République dominicaine. Quant à la saison d’été 2014, elle se caractérise, à ce stade, par « une accélération » pour les deux grandes marques du groupe, avec pour Look Voyages « un retour sur Djerba », l’Europe du Sud, et l’Espagne en particulier, étant toujours aussi demandée.

Destinations courues

Ce constat partagé par Fram, également porté par l’attrait de la Méditerranée, et TUI France au regard des réservations prises avec Marmara. De son côté, la marque sœur Nouvelles Frontières, repositionnée sur les circuits, bénéficie, entre autres, de l’attraction de l’Islande et des Etats-Unis. Des destinations également en vogue chez Vacances Transat mais aussi le groupe Voyageurs du Monde.

Actif dans le voyage sur mesure et le voyage aventure, ce dernier enregistre globalement une hausse de son chiffre d’affaires de 5 à 6 % , indique son PDG, Jean-François Rial. La progression atteint même 10 % hors effet Coupe du monde au Brésil cet été pour la seule marque Voyageurs du Monde. Parmi ses autres destinations courues, figurent aussi l’Afrique du Sud (il en est de même pour Nouvelles Frontières), et le Japon, qui lui aussi fait son retour après avoir été délaissé pour cause de catastrophe de Fukushima. En revanche, Voyageurs du Monde connaît une désaffection pour l’océan Indien. Elle pourrait s’expliquer par le phénomène de « désintermédiation », ou réservation en direct.

Christophe PALIERSE, Les Echos, le 20/03/2014.

Dernières actualités