Les secteurs

Tourisme : les réseaux d'agences, sujet sensible pour TUI Travel France

16.12.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Selon Pierre Pélissier, le patron des agences de TUI Travel France, la taille du réseau de Marmara devrait plus que doubler d’ici à deux ou trois ans. Ce que démentait hier soir la direction du premier voyagiste français, qui doit être constitué au 1er janvier prochain.

La formule est sans ambiguïté : « la direction dément les propos de Pierre Pélissier ». TUI Travel France, le premier groupe touristique tricolore, qui s’apprête à réunir, à compter du 1er janvier, Nouvelles Frontières, Marmara, Tourinter, et Aventuria dans une seule entité juridique, a formellement démenti hier, en début de soirée - la précision est d’importance -, les propos tenus en fin de semaine dernière par son responsable des réseaux de distribution lors d’un séminaire réunissant 150 patrons et vendeurs d’agences intégrées. Mais aussi hier matin lors d’une réunion avec l’association des mandataires et locataires gérants à l’enseigne Nouvelles Frontières.

Ce recadrage de Pierre Pélissier, qui apparaît désormais quelque peu déstabilisé - la rumeur de son départ courrait déjà en interne -, en dit long sur le caractère sensible et stratégique de la distribution pour TUI Travel France. Au vu des propos tenus par Pierre Pélissier, et rapportait hier matin par l’édition électronique de « L’Echo touristique », ce qui a de facto mis le feu aux poudres, le numéro un français du tour-operating, avec une part déclarée de 40 %, s’achemine, vers un renforcement significatif de sa distribution, dans une logique, imparable, d’intégration.


Développer Marmara

TUI Travel France doit en premier lieu accélérer le développement du réseau de Marmara, le spécialiste des forfaits à prix « serré », l’objectif étant de porter le nombre de ses points de vente de 47 - dont 22 en propre - à 100 d’ici à deux à trois ans. Ce qui pourrait susciter des inquiétudes chez les agences de voyages indépendantes, son canal de distribution historique. A titre d’exemple, « Marmara fait parti du Top 3 » des tour-opérateurs revendus par AS Voyages, indique le premier groupement indépendant (1.210 points de vente), qui fait état de leurs « excellentes relations ». Autre nouveauté annoncée : les agences Marmara pourront, dès le 1er trimestre 2012, vendre la production de Nouvelles Frontières, dans le respect des clauses territoriales, le réseau Nouvelles Frontières comptant 280 points de vente, dont la moitié en propre.


Si Nouvelles Frontières a longtemps vécu en circuit fermé, le décloisonnement a déjà été amorcé. Ses points de vente ont la possibilité depuis trois ans de vendre les produits Marmara. De même, le gros réseau en franchise Havas Voyages est revendeur et de Marmara et de Nouvelles Frontières. Ce mouvement de décloisonnement ne serait d’ailleurs pas fini, Aventuria devant être, selon Pierre Pélissier distribué par certaines agences Nouvelles Frontières.


Christophe PALIERSE, Les Echos, 13/12/2011

Dernières actualités