Les secteurs

Textile : GVV entre au capital de JL International

29.08.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

L'entreprise qui possède l'enseigne d'habillement Styleco a fait entrer deux investisseurs dont un chinois. L'objectif est de modifier la stratégie pour contrer l'offensive de Kiabi.


JL International qui possède la marque Styleco, des vêtements d'entrée de gamme pour la famille vendus dans 170 magasins en France, a modifié son actionnariat. L'entreprise avait été rachetée en 2005 dans le cadre d'un LBO par ses cadres dirigeants, notamment Jacques Baratte devenu président et principal actionnaire. L'entreprise qui crée ses vêtements et sous-traite la fabrication en Asie possède en propre 56 magasins. Les autres magasins du réseau appartiennent à des commerçants partenaires.

Après une année 2009 difficile et «  tout juste bénéficiaire », selon Jacques Baratte, ce dernier a dû céder le contrôle de l'entreprise désormais détenue par trois actionnaires. La majorité (50 % ) appartient au groupe familial GVV, basé à Ruffec en Charente, déjà partenaire important de JL International avec une quarantaine de magasins à l'enseigne Styleco. Son patron, Michel Vignaud, prend le fauteuil de président, tandis que Jacques Baratte, qui conserve 25 % du capital, garde les fonctions de directeur général chargé des finances. Le dernier actionnaire, avec 25 %, est un discret holding, M, contrôlé par un homme d'affaires d'origine chinoise. Avec une conséquence concrète puisque JL International aura recours aux usines chinoises dans lesquelles M a des participations. « Nous ferons toutefois toujours appel à des sous-traitants en Inde et au Bangladesh », précise Jacques Baratte.


Une concurrence exacerbée

L'objectif est aussi de rénover l'enseigne. JL International, qui emploie 120 personnes dans le nord de l'agglomération bordelaise, dont un tiers pour la création de nouveaux modèles, va modifier ses collections. «  Notre offre pour les enfants fonctionne bien, il faut en revanche revoir nos gammes pour les adultes », précise Jacques Baratte. Même chose pour la communication visuelle et l'aménagement des magasins. JL International avait d'ailleurs déjà prévu d'investir 1,3 million d'euros dans la refonte de ses propres points de vente.

Car, outre les soucis liés à la crise, la concurrence s'est exacerbée avec la reprise l'an dernier par Kiabi (groupe Auchan) d'une centaine de magasins Vetimarché au groupement des Mousquetaires. « Une offensive qui nous concerne directement car Kiabi, qui a de très gros moyens, n'était pas présent dans les petites villes qui constituent notre marché privilégié », insiste Jacques Baratte. JL International, qui a réalisé 50 millions d'euros de chiffre d'affaires HT en 2009, table sur une activité du même ordre cette année. L'ensemble des ventes des 170 magasins Styleco pèse environ 130 millions d'euros TTC et devrait tutoyer les 150 millions grâce à une vingtaine de nouveaux points de vente.


FRANK NIEDERCORN, Les Echos, le 26.08.2010

Dernières actualités