Les secteurs

Téléphonie : après SFR, Numericable s’offre Virgin Mobile

16.05.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Depuis 2010, nombreux sont ceux qui ont déjà regardé le dossier du premier opérateur mobile virtuel (MVNO) de France, qui compte 1,67 million de clients. L’opération valorise Virgin Mobile 325 millions d’euros.

L’année 2014 est riche en bouleversement dans le secteur des télécoms. Après SFR, Numericable a annoncé vendredi entrer en négociations exclusives en vue de racheter Virgin Mobile dans le cadre d’une opération qui valoriserait l’opérateur télécoms virtuel à 325 millions d’euros.

« A l’issue de la procédure de mise en vente du groupe opérant en France sous l’enseigne Virgin Mobile, les vendeurs, actionnaires du holding de tête Omer Telecom Limited, ont retenu l’offre de reprise déposée par Numericable Group, pour un prix correspondant à une valeur d’entreprise de 325 millions d’euros », indique Numericable dans un communiqué.

Dans le cadre de l’opération, Vivendi, qui prévoit de vendre sa filiale télécoms SFR à Numericable contribuerait à hauteur de 200 millions d’euros au financement du rachat du MVNO, précise le communiqué.

Difficile concurrence face à Free

Depuis 2010-2011, nombreux sont ceux qui ont déjà regardé le dossier du premier opérateur mobile virtuel (MVNO) de France, qui compte 1,67 million de clients. Mais la guerre tarifaire lancée par Free Mobile a contraint tout le monde à se mettre aux abris. Il était difficile dans ces conditions pour le fondateur de Virgin Mobile, Geoffroy Roux de Bézieux, de donner à voir un avenir radieux, et de fixer son prix.

Mais tout a changé cette année. L’un des deux grands actionnaires, le britannique Carphone Warehouse, est décidé à vendre ses 46 % . Comme il fusionne avec son compatriote, le distributeur Dixons, le mobile en France n’a plus d’intérêt pour lui. Il vient d’ailleurs de fermer son réseau de boutiques The Phone House dans l’Hexagone. Surtout, le moment est propice, car la consolidation a commencé et ne s’arrêtera probablement pas là. Après trois années de baisse continue des prix, les opérateurs pensent avoir touché le fond et commencent à envisager la reconstruction. Les nouveaux équilibres économiques nécessitent un nombre de clients plus important pour rentabiliser les investissements – et 1,3 million de forfaits (et 370.000 clients pré-payés) ce n’est pas négligeable.

Les Echos, le 16/05/2014.

Dernières actualités