Les secteurs

Système U a vu son activité croître de 6 % à fin avril

18.05.2010, 

imprimer

Serge Papin jubile ! Non content de voir la part de marché de Système U, le groupe de commerçants indépendants qu'il dirige, s'accroître régulièrement (même si sur la dernière période elle a stagné) pour atteindre 9,1 % en cumul depuis le début de l'année contre 8,9 % un an plus tôt selon l'étude Référenseigne de l'institut KantorWorldpanel, il peut aussi se targuer du classement flatteur de deuxième enseigne la moins chère de France que lui donne… Leclerc lui-même.


Dans sa dernière livraison statistique, le site quiestlemoinscher.com place, en effet, Système U en challenger, avec un écart de prix de 2,8 % par rapport à Leclerc, devant Carrefour (3,2 % ) ou encore Auchan et Intermarché, tous les deux à + 3,3 %. Un double motif de satisfaction, d'autant que cela se traduit pour le groupe par des performances mesurables. Son chiffre d'affaires ressort ainsi en hausse de 6 % à fin avril, par rapport au quadrimestre de l'année précédente, révèle aux « Echos » son président.

Pour mémoire, à la fin du premier trimestre, Carrefour et Casino affichaient en France une croissance de, respectivement, 2,1 % et 0,4 %. Un différentiel qui confirme le commentaire d'un représentant des industriels, préférant conserver l'anonymat, selon lequel, « ceux qui tirent le marché, ce sont les indépendants, y compris d'ailleurs les franchisés de Carrefour Market ».


Plus de mètres carrés

La recette ? Pour Système U, elle est la même que celle de Sainsbury, le numéro trois britannique des supermarchés ( « Les Echos » du 14 mai) : l'expansion du réseau et la conquête de nouveaux clients. La moitié de la croissance du troisième groupement français d'indépendants est ainsi générée par l'apport de nouveaux mètres carrés, à l'image du mois d'avril où l'activité du distributeur ressort en hausse de 7 %, et de 3,9 % à surface comparable.

A la fin du mois dernier, Système U comptait ainsi 1 378 magasins au total, soit 197 points de vente supplémentaires et quelque 61 000 mètres carrés nouveaux. Côté discount, c'est-à-dire les enseignes Hyper U et Super U (l'essentiel du groupe), neuf se sont ajoutés, pour un total de 787 supermarchés, tandis que les magasins de proximité (Marché U, U Express et Utile) en ont gagné 188, pour atteindre les 591, notamment grâce à l'apport des points de vente Mistral dans le sud de la France. C'est autant de possibilités de gagner de nouveaux clients.

Antoire Boudet, Les Echos, 17.05.2010

Dernières actualités