Stratégie : Groupe Flo engage un plan de relance

21.11.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe de restauration, dont la situation financière est tendue, lance un plan de redressement concocté par son nouveau directeur général, Vincent Lemaître. Ce plan prévoit notamment le recentrage de son pôle chaînes de restauration autour de deux marques fortes : Hippopotamus et Tablapizza.

La situation financière de Groupe Flo semble bien plus inquiétante encore que ne laissait songer l’éviction brutale, à la fin août de Dominique Giraudier, son patron opérationnel pendant près de treize ans, et son remplacement par Vincent Lemaître, débauché chez Flunch. L’exploitant de grandes brasseries - pour l’essentiel à Paris - et opérateur des chaînes de restauration à thème Hippopotamus, Tablapizza et La Taverne de Maître Kanter, a en effet averti vendredi 14 novembre au soir qu’il « s’attend à ne pas être en mesure de respecter ses covenants (engagements, NDLR) bancaires à fin décembre 2014 », « eu égard aux résultats à date ».

Le 4 novembre, le groupe de restauration, qui fait face à une baisse de la fréquentation de certains de ses restaurants, avait annoncé avoir enregistré au titre des neuf premiers mois de son exercice 2014 une perte nette de 3,6 millions d’euros, contre un gain de 4,8 millions au 30 septembre 2013, pour un chiffre d’affaires de 228,3 millions, en baisse de 10 %. Groupe Flo avait également indiqué ne pas anticiper d’amélioration de tendance pour les mois à venir.

Mais, le communiqué publié vendredi est d’autant plus lourd de sous-entendus que la société précise avoir « rencontré ses banques créancières afin d’entamer des discussions sur l’aménagement du crédit syndiqué », et d’ajouter : « A cette occasion, Vincent Lemaître leur a présenté sa feuille de route pour restaurer la rentabilité du groupe telle qu’approuvée par le conseil d’administration ». Alors que d’aucuns envisageaient, non sans raison - le scénario a été clairement à l’étude -, une éventuelle scission du groupe avec la séparation de ses pôles brasseries et chaînes, c’est un tout autre plan qui a été concocté par Vincent Lemaître et donc validé par le conseil d’administration et les banques.

Quatre axes principaux

Selon nos informations, ce plan de redressement de Groupe Flo comprend quatre axes principaux : la relance commerciale ; le recentrage de son pôle chaînes de restauration autour de deux marques fortes : Hippopotamus et Tablapizza ; la réduction des frais de structure mais sans plan social ; les ressources humaines ; enfin, la détermination d’un nouveau relais de croissance, qui pourrait être le concept « Red » développé au sein de Hippopotamus.

Ce plan qui doit être mis en œuvre sur cinq ans a toutefois des enjeux forts dès 2015 puisqu’il implique la cession du réseau en franchise La Taverne Maître Kanter (4 établissements en propre, 29 en franchise). De même, il se traduit par l’accélération du désengagement de Bistro Romain dont le périmètre avait déjà sérieusement fondu (11 restaurants en propre et 3 en franchise). Par ailleurs, l’aménagement du crédit syndiqué implique la cession de brasseries en province, Groupe Flo préservant donc son puissant dispositif parisien réunissant de célèbres adresses comme La Coupole.

« Le groupe n’est pas en danger mais a besoin d’être restructuré », insiste un fin connaisseur du dossier, soucieux de désamorcer les inquiétudes. De fait, le plan de Vincent Lemaître a bel et bien des ambitions en matière de développement avec ses objectifs à terme de 300 Hippopotamus - à comparer à 185 aujourd’hui (dont 95 en propre) -, avec l’expansion du réseau en franchise, et de 50 unités pour Tablapizza, contre 32 aujourd’hui (dont 19 en propre).

Ce plan sera par ailleurs mis en œuvre par un nouveau management. L’ex-directeur financier, Arnaud Louet, dont le départ le 1er octobre, n’était pas lié à l’éviction de Dominique Giraudier, va être remplacé début 2015 par un « directeur général adjoint en charge des Finances », « issu d’un groupe de tout premier plan », a indiqué Groupe Flo. En outre, Hippopotamus va être doté, à compter du 1er décembre, d’un nouveau directeur opérationnel, Jean-François Valentin (Euromaster, Flunch). Enfin, la société a annoncé l’arrivée, le 1ernovembre, de Mélanie Farcot-Gigon en tant que directrice Exécutive de Tablapizza, en charge du redéploiement de la marque. Elle était précédemment présidente de Domino’s Pizza France.

Christophe PALIERSE, Les Echos, le 14/11/2014, mis à jour le 16/11/2014

Dernières actualités