Station-service : Total Contact joue la carte de la proximité

28.10.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Avec cette nouvelle enseigne, le pétrolier segmente un peu plus l’offre de ses stations-service.

Total va continuer à élargir et segmenter les services proposés sur la route. Après Total Access (730 stations-service d’ici à 2017) focalisé sur le prix, Total Contact, sa nouvelle enseigne, va mettre l’accent sur les services de proximité. Dépôt de pain, borne SNCF pour acheter ses billets, récupération de colis, épicerie et, bien sûr, partout le wi-fi vont être ainsi mis à disposition du public sur une grande amplitude horaire (24/24 pour la vente de carburant). Total Contact se déploiera dans les petites agglomérations et les zones rurales le plus touchées par la disparition du petit commerce. Il s’agit de reconversion des stations existantes, pas de réouverture d’installations fermées, selon la direction qui précise que quelque 700 à 800 stations du réseau passeront sous enseigne Total Contact.

Par ailleurs, une offre premium de services va être proposée dans 600 autres stations de grandes agglomérations, celles qui servent les véhicules de flotte ainsi que les détenteurs – particuliers et professionnels – de la carte GR. Des corners business vont être aménagés pour s’isoler, passer des coups de fil, recharger ses appareils électroniques ou imprimer des documents. Ces stations proposeront aussi des réparations auto en partenariat avec des spécialistes, Speedy, Carglass… Sans oublier les courses qu’on pourra faire chez Carrefour Market ou City puisque l’expérience tentée dans le Nord-Pas-de-Calais va s’étendre à l’ensemble du territoire.

Baisse de fréquentation

Last but not least, les stations d’autoroute vont continuer à étoffer leur offre détente-loisirs de manière à inciter les clients à y passer plus de temps : des partenariats avec Darty, Fnac ou La Grande Récré seront étendus aux 120 stations concernées. De même l’offre restauration de ces stations sera enrichie, là encore, grâce à l’arrivée d’enseignes populaires, La Croissanterie, Cœur de Blé, Mezzo di Pasta, Del Arte… appelées à coexister. Le groupe compte grâce à cela pallier la baisse de fréquentation tendancielle liée à la réduction de la consommation des moteurs. Enfin, le réseau prépare aussi la transition énergétique en proposant des énergies alternatives, pellets de bois que l’on peut commander sur Internet et récupérer en station.

Au total, le groupe consacrera 170 millions d’euros d’ici à 2017 à ces différents projets. Dernière major à avoir maintenu un réseau en France (BP et Esso ont cédé le leur en franchise), Total dispose d’un parc de 3.800 stations-service dans l’Hexagone (y compris celles d’Elan). Le groupe reste leader avec quelque 20 % du marché des carburants, loin derrière la grande distribution qui, toutes enseignes confondues, en détient 60 %.

Valérie LEBOUCQ, Les Echos, le 23/10/2014

Dernières actualités