Les secteurs

Service aux entreprises : la conjoncture porte le conseil financier et opérationnel

12.07.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Non seulement les entreprises en difficulté ont besoin d’experts financiers et opérationnels, mais les sociétés bien portantes ont également recours à leurs services. Pour le plus grand bénéfice des cabinets leaders du secteur comme Accuracy et Eight Advisory.

Le conseil financier et opérationnel se porte bien. Optimisation de performance financière, évaluation dans le cadre de fusions structurantes, cession de départements, opérations de restructuration, support au contentieux, les missions se multiplient. Non seulement les entreprises en difficulté ont besoin d’experts financiers, mais aussi les sociétés bien portantes, car elles ressentent le besoin impérieux d’optimiser leur gestion quotidienne. Résultat : Accuracy, l’un des premiers acteurs indépendants du secteur, a fait progresser son chiffre d’affaires annuel de 17 % , à 41 millions d’euros, et pousser ses effectifs de 181 à 210 personnes. De son côté, pour le deuxième exercice de son activité, Eight Advisory a quasiment doublé son chiffre d’affaires, à 28 millions d’euros, et totalise 128 collaborateurs.

« Nous ambitionnons de porter nos effectifs à 400 personnes dans les dix ans et prochainement de poursuivre notre développement international, à Hong Kong et au Brésil notamment », prévient Frédéric Duponchel, PDG et l’un des 7 associés cofondateurs d’Accuracy en 2004. Société à « partnership », Accuracy est présent dans 9 pays, dont l’Inde depuis cette année. L’ambition est prononcée aussi chez Eight Advisory. « Nous tablons sur un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros et des effectifs de 150 personnes à la fin de l’année », précise de son côté Pascal Raidron, le président cofondateur d’Eight Advisory.


Deux modèles de développement

Mais si les deux cabinets oeuvrent sur le même terrain du conseil financier indépendant de toute activité d’audit, ils diffèrent dans leur modèle de développement. Contrairement à Accuracy, qui privilégie la constitution d’un réseau intégré, Eight Advisory a opté pour un système d’alliances fédératives qui repose sur un vivier de 2.300 collaborateurs dans 20 pays. Un système qui nécessite cependant une animation globale pour s’assurer que les méthodes employées par les affiliés sont en ligne avec les pratiques d’Eight Advisory. « Nous organiserons notre premier meeting international après l’été », prévient Pascal Raidron, confiant.


Les différences entre les deux pros du conseil opérationnel et financier ne s’arrêtent pas là. Accuracy dispose, par exemple, d’un portefeuille clients plus « corporate » que son compétiteur Eight Advisory, qui, lui, se partage équitablement entre une clientèle « private equity » et une autre d’entreprises. « Nous devons encore monter en puissance en immobilier, en "B to C", ainsi que dans le secteur bancaire », prévient Frédéric Duponchel, qui a recruté Nicolas Darbo, un ancien du Crédit Foncier de France. Accuracy mise aussi sur l’innovation grâce à une cellule recherche composée de quatre polytechniciens et d’un normalien, et d’une équipe d’analystes macrosectoriels. « L’objectif est de donner plus de sens aux chiffres pour aider nos clients dans leur prise de décision », précise Frédéric Duponchel. De son côté, Eight Advisory dispose d’un pôle opérationnel qui vise à améliorer la performance des directeurs financiers. Le positionnement stratégique par la lorgnette des chiffres a visiblement de beaux jours devant lui.


Muriel JASOR, Les Echos, le 10/07/2012

Dernières actualités