Les secteurs

Sephora s'implante au Brésil via Internet en rachetant Sack's

07.07.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

L'enseigne de parfumerie de LVMH a pris le contrôle de Sack's, un site brésilien de vente en ligne de parfums et de cosmétiques. Il prend ainsi pied sur le troisième marché mondial des cosmétiques.

Sephora veut séduire les Cariocas. L'enseigne de parfumerie du groupe LVMH (propriétaire des « Echos ») vient de prendre 70 %  du capital de Sack's, « le leader brésilien de la vente en ligne de parfums et de cosmétiques », selon le groupe.

Avec cette acquisition, dont le montant - non confirmé -est estimé à plus de 100 millions de dollars, Sephora fait ses premiers pas en Amérique du Sud, via le Web. Un mode de distribution bien connu par la société qui dispose déjà de sites de vente en ligne aux Etats-Unis et en Chine. Ce canal va permettre à LVMH de proposer l'ensemble de ses gammes cosmétiques sur la toile au Brésil. Le site brésilien vendait déjà des produits Dior et Givenchy. Fondée en 2000 à Rio de Janeiro, la société Sack's propose 270 marques internationales, de Lancôme à Calvin Klein en passant par Chanel. Il revendique plus de 830.000 clients, pour un chiffre d'affaires de quelque 50 millions de dollars (49 salariés) et aurait enregistré une progression à deux chiffres de son activité l'an dernier, selon un proche du dossier.


Marché très porteur

« Cet investissement est un tremplin vers une nouvelle étape significative de croissance », a estimé Carlos André Montenegro, cofondateur et directeur général de Sack's. Pour Sephora, cette prise de contrôle va permettre de tester un marché phare pour les cosmétiques, avec un investissement limité. Depuis la crise, l'enseigne a ralenti le rythme de ses ouvertures pour se concentrer sur les marchés les plus rentables. « Le Brésil, et au-delà l'Amérique du Sud, sont des marchés extrêmement porteurs pour la vente de produits de luxe. L'opportunité est formidable », a estimé de son côté Antonio Belloni, le directeur général de LVMH.

De fait, le Brésil est le troisième marché mondial de l'hygiène cosmétique derrière les Etats-Unis et le Japon. Ce secteur a continué de croître de 3,2 % l'an dernier, selon les données de l'Association brésilienne de l'industrie de l'hygiène personnelle et des cosmétiques (Abihpec), pour atteindre 28,4 milliards de dollars. Les Cariocas consomment surtout des déodorants, des crèmes solaires et des soins du corps. Cet emballement de la vente de produits de beauté dans le pays s'explique par un plus fort taux d'emploi des femmes et donc une hausse de leur pouvoir d'achat. De plus, les Brésiliennes attachent beaucoup d'importance à leur apparence et sont sensibles aux innovations.

Ce rachat par Sephora d'un site Web pourrait donner lieu à l'ouverture de magasins au Brésil, mais pas dans l'immédiat. L'enseigne compte aujourd'hui 986 points de vente dans le monde - Europe, Etats-Unis, Asie et Moyen-Orient.


DOMINIQUE CHAPUIS, Les Echos, le 05.07.10

Dernières actualités