Les secteurs

Santé : Walgreens et Alliance Boots vont former un géant de la distribution pharmaceutique

24.06.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe américain Walgreens va acquérir 45 % du britannique Alliance Boots pour 6,7 milliards de dollars. Ensemble, les deux groupes pharmaceutiques veulent accélérer leur développement dans les pays émergents.

Stefano Pessina, le président exécutif et copropriétaire d’Alliance Boots, avait récemment avoué envisager cette transaction qualifiée de « structurante ». Hier, il l’a réalisée. Le spécialiste de la distribution et de la répartition pharmaceutique d’origine britannique Alliance Boots va se marier avec la chaîne américaine de pharmacies Walgreens pour constituer un géant mondial du secteur.

Walgreens prendra dans un premier temps 45 % d’Alliance Boots pour 6,7 milliards de dollars, en liquide et en actions. Le groupe devrait ensuite exercer son option pour racheter dans trois ans le reste du capital pour 9,5 milliards de dollars, auxquels il faut ajouter la dette de la société européenne. A l’issue de ces opérations, Stefano Pessina, qui ne recevra que des actions, deviendra le premier actionnaire du nouvel ensemble avec environ 20 % du capital.

Ensemble, les deux groupes emploieront 365.000 salariés et pèseront de 110 à 120 milliards de dollars de chiffre d’affaires grâce à 11.000 magasins dans 12 pays et 370 centres de répartition servant plus de 170.000 pharmacies, médecins ou hôpitaux dans 21 pays.

Alliance Boots est un des tout premiers répartiteurs au monde. Le groupe est d’ailleurs numéro deux en France derrière l’OCP et réalise dans l’Hexagone quelque 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Au Royaume-Uni, son pays d’origine, il dispose de la plus grosse chaîne de pharmacies.

Avec cette opération, Walgreens cherche à s’appuyer sur un groupe européen pour se développer dans les pays émergents. Alliance Boots réalise environ 10 % de son chiffre d’affaires dans ces pays, avec notamment une position de numéro quatre en Chine et une présence en Turquie, en Egypte et en Thaïlande. « A mesure que ces marchés se développeront, nous pourrons y renforcer nos propres points de vente, » ajoute Stefano Pessina, qui précise que le groupe a d’ores et déjà des acquisitions en vue en Asie. Si Walgreens, dirigé par Greg Wasson, est essentiellement un groupe domestique, présent seulement dans la distribution et pas la répartition, il va tout de même apporter à Alliance Boots un réseau de plus de 8.000 pharmacies, le plus important sur le premier marché au monde. Cela devrait doper les produits santé et beauté - la marque N° 7 -d’Alliance Boots, qui génèrent actuellement 10 % de ses revenus et sont produits en France et à Nottingham, en Angleterre.


Synergies dans les achats

Ensemble, les deux groupes devraient bénéficier de synergies dans les achats, surtout dans la parapharmacie puisque le marché des médicaments des Etats-Unis est très particulier. Cela n’a pas empêché Walgreens de baisser de 6 % en Bourse mardi après-midi, certains investisseurs s’inquiétant d’une présence renforcée en Europe. Le groupe, qui a perdu un contrat important récemment avec l’acheteur de médicaments Express Scripts, a pourtant assuré que ses bénéfices par action seraient améliorés « substantiellement » dès la première année grâce à cette transaction.


Ce mariage donne en tout cas une suite plus favorable que certains ne le craignaient à une transaction de « private equity » pourtant réalisée au sommet de la bulle du crédit. Issu de la fusion en 2006 entre la chaîne britannique Boots et du répartiteur européen Alliance Unichem, fondé par Stefano Pessina, Alliance Boots a été racheté par ce dernier et KKR en juin 2007 pour 12,2 milliards de livres, dette incluse. Cette opération, la plus grosse à effet de levier jamais réalisée, a laissé à Alliance Boots un endettement de 7 milliards de livres au dernier comptage. Malgré la crise, KKR réalise une plus-value de 110 % au prix annoncé mardi.


Nicolas MADELAINE, Les Echos, le 20/06/2012

Dernières actualités