Les secteurs

Restauration rapide : Starbucks cherche plus de convivialité en proposant du vin et de la bière

29.01.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

A l’instar d’autres chaînes de restauration rapide, Starbucks poursuit ses tests et va étendre dans plusieurs villes des Etats-Unis la vente de bière et de vin.

Si McDonald’s domine sans conteste le marché du petit déjeuner aux Etats-Unis, Starbucks cherche à devenir incontournable dans la soirée. Il va bientôt poursuivre une expérience lancée en 2010 à Seattle, où il propose du vin et de la bière à ses clients. Ces nouveaux tests auront lieu avant la fin de l’année dans une douzaine de magasins à Chicago, de quatre à six magasins à Atlanta, en Géorgie et autant en Californie du Sud.

Les vins et les bières, servis seulement dans l’après-midi, varieront en fonction des régions. Ils pourront être accompagnés de petites assiettes de fruits et fromages ou de sortes de panini.

« Avant de rentrer chez eux après avoir travaillé, beaucoup de nos clients cherchent un endroit sympathique pour se détendre et rencontrer leurs amis », explique le communiqué du groupe. Il y avait jusqu’à présent les bars traditionnels, mais la crise économique est passée par là et Starbucks espère ainsi attirer une clientèle aisée, mais qui est devenue attentive à ses dépenses. A Portland, dans l’Oregon, où un magasin s’est lancé dans l’aventure, le verre de bière est vendu 5 dollars et le verre de vin entre 7 et 9 dollars.

D’autres chaînes de restauration rapide sont sur la même longueur d’onde. Deux restaurants Sonic en Floride servent de la bière et du vin et trois Whooper Bars de Burger King vendent de la bière à Miami, Las Vegas et Kansas City.


Multiplication des initiatives

Mais Starbucks veut aussi devenir le lieu de rencontre privilégié de petits groupes, comme des « clubs de livres », qui feront vivre ses magasins en fin d’après-midi et dans la soirée. Une façon de mieux amortir serveurs et loyers tout en augmentant le chiffre d’affaires. Starbucks dispose de 10.700 magasins aux Etats-Unis (17.000 dans le monde) et contrôle 33 % du marché américain.


Tous les Starbucks n’auront pas vocation à commercialiser des boissons alcoolisées et cela ne sera possible que dans les magasins les plus grands. Brian Sozzi, spécialisé sur les produits de consommation, est prudent sur ce nouveau développement. « Starbucks ne peut pas être tout pour chaque client. Je ne suis pas sûr que les familles apprécieront de voir les cannettes de bière dans les rayons. »

La chaîne multiplie en tout cas les initiatives. Elle a racheté en novembre dernier le fabricant de jus de fruits Evolution Fresh Inc. pour 300 millions de dollars. Elle vient aussi de sortir une version blonde de sa marque de café, pour faire le contraste avec le traditionnel café noir.


Virginie ROBERT, Les Echos, 25/01/2012

Dernières actualités