Les secteurs

Restauration rapide : Quick va renforcer ses contrôles qualité

04.03.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

A la suite du décès d'un adolescent, victime d'une intoxication alimentaire, la chaîne de restauration rapide a renforcé ses procédures en matière de contrôle qualité. Ce drame a entraîné une chute de fréquentation sensible.


Mis en cause après le décès, le 22 janvier, d'un adolescent, victime d'une intoxication alimentaire, Quick part à la reconquête de l'opinion. La société de restauration rapide a procédé, mardi, à une importante campagne de communication dans la presse quotidienne afin de mettre en avant le récent renforcement de ses procédures en matière de contrôle qualité.


Dans une lettre ouverte signée par son président, Jacques-Edouard Charret, Quick indique avoir créé une certification interne de ses établissements (484, dont 371 en France), avec l'aide d'une société spécialisée, SGS. Concrètement, cette dernière établira une grille d'évaluation sur la base du référentiel international qualité HACCP, afin d'auditer tous les ans l'ensemble des restaurants. Les établissements qui atteindront les objectifs du référentiel seront labellisés et disposeront d'un logo qualité visible par les consommateurs.


Système de notation

En outre, Quick durcit son système de notation et va nommer - formation à l'appui -, pour chacun de ses restaurants un responsable qualité, censé répondre à toutes les questions de la clientèle.


L'entreprise rappelle, dans sa lettre ouverte, faire procéder chaque année à plus de 9.000 analyses par un laboratoire indépendant. Chaque jour, avant l'ouverture des restaurants, 162 points de contrôle sont réalisés sur les ingrédients et les équipements par un membre du personnel spécialement formé.


Par ailleurs, la société de restauration rapide a repris en direct, le mois dernier, la gestion des trois établissements de son franchisé d'Avignon incriminé, dont celui où l'adolescent a été mortellement contaminé. A la suite de sa disparition, le parquet d'Avignon a ouvert une information contre X pour homicide involontaire et pointé des manquements graves aux règles d'hygiène.


Cette affaire pèse sur les ventes de Quick, qui ne donne aucun chiffre précis. Son activité, toujours en repli, « remonte », assure l'entreprise, qui est contrôlée par Qualium (groupe Caisse des Dépôts).


Christophe Palierse, Les Echos, 02/03/2011

Dernières actualités