Restauration rapide : McDonald’s victime d’un embargo russe furtif

30.08.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

En plein bras de fer sur l’Ukraine, McDonald’s subit en Russie des contrôles sanitaires à répétition. Quatre restaurants de l’enseigne ont été fermés à Moscou, dont le plus fréquenté au monde.

Le service fédéral russe de contrôle de la qualité des produits alimentaires multiplie les contrôles dans les restaurants de la chaîne McDonald’s dans plusieurs régions de Russie après la fermeture de quatre enseignes mercredi 20 août à Moscou. Des vérifications inopinées ont débuté dans des établissements de la région de Sverdlovsk dans le centre de la Russie, a annoncé une responsable locale de l’organisme Rospotrebnadzor.

Cet organisme avait ordonné la fermeture de quatre restaurants de la chaîne américaine à Moscou en raison de « nombreuses » infractions à la réglementation sanitaire. « Les vérifications ont débuté en raison de plaintes » de la part des consommateurs, a expliqué Natalia Loukiantseva, responsable de l’agence fédérale pour cette région de l’Oural dont la capitale administrative est Iekaterinbourg. Elle n’a pas précisé combien d’enseignes de la chaîne de restauration rapide étaient l’objet de contrôles.

Des inspections de même nature devraient avoir lieu la semaine suivante dans la région de Krasnodar dans le sud du pays, près de la mer Noire, a annoncé une autre responsable locale. Les restaurants implantés dans le Tatarstan (bassin de la Volga) sont également inspectés et ceux établis au Bachkortostan (entre la Volga et l’Oural) vont l’être avant la fin du mois d’août, rapporte l’agence Interfax.

Les fermetures ordonnées concernaient notamment le restaurant McDonald’s de la place Pouchkine à Moscou qui est le plus fréquenté de la chaîne au niveau mondial. Son ouverture en 1990 avait été présentée comme un symbole de la fin de la Guerre froide. McDonald’s compte 438 restaurants en Russie et le pays figure parmi les sept plus importants marchés de la chaîne de fast food en dehors des Etats-Unis et du Canada.

Les Echos, d'après Reuters, le 21/08/2014

Dernières actualités