Les secteurs

Restauration rapide : McDonald's France s'engage à créer 9.000 emplois en trois ans

18.12.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

La chaîne porte son plan d’ouverture en France à 40 restaurants par an et généralise le service à table.

McDonald’s accélère son développement sur le marché français et y gagne au passage, un peu plus de respectabilité auprès des pouvoirs publics. Le PDG de McDonald’s France, Jean-Pierre Petit, a, en effet, signé hier une charte avec le ministre du Travail, Xavier Bertrand, selon laquelle le numéro un de la restauration commerciale dans l’Hexagone (3,89 milliards d’euros de ventes sous enseigne en 2010) s’engage en effet à créer 9.000 emplois en CDI au cours des trois prochaines années, à raison de 3.000 par an.

Pour ce faire, McDo France pourra s’appuyer sur Pôle emploi, et le réseau des missions locales et des Cap emploi. Cette mobilisation générale vise notamment à évaluer les besoins en personnel, mais aussi à accompagner les créateurs d’entreprise.

Du côté de l’enseigne, l’engagement en termes de création d’emplois découle d’une amplification du programme d’ouvertures de McDo France, qui va être porté grosso modo de 30 à plus de 40 unités par an. Comme le souligne son PDG, l’entreprise, qui comptait 1.195 établissements à la fin 2010 dans 908 communes, « profite d’un phénomène de marché et d’opportunités immobilières ». Concernant le premier point, Jean-Pierre Petit met en exergue trois facteurs concomitants : le basculement de clients de la petite restauration traditionnelle vers McDonald’s ; l’attractivité de l’enseigne en termes de prix ; enfin, un « empilage de générations ».

Par ailleurs, le réseau étoffe son maillage, notamment dans les zones rurales. « Imaginez que vous êtes en voiture et qu’une route goudronnée se développe devant vous au fur et à mesure que vous avanciez », résume le PDG de McDo France.

L’enseigne confirme d’ailleurs qu’elle a traversé la crise sans encombre puisque la croissance de ses ventes sous enseigne devrait avoisiner 8 %  cette année, dont une « grosse moitié » tient au développement organique.


La commande en ligne

Autre fait notable : le géant américain de la restauration rapide, présent en France depuis 1979, continue via sa filiale tricolore d’ouvrir des établissements en propre, l’idée étant de maintenir une part de 20 % dans le parc global.


Toujours concentré sur son métier principal de franchiseur, McDo France renforce également son ancrage national en continuant de décliner les innovations.

En test depuis dix-huit mois environ, le service à table va ainsi être généralisé progressivement, à partir de mi-2012, là où c’est possible, soit, probablement, dans la moitié du parc. Ce programme, qui pourrait prendre entre douze et dix-huit mois, vise surtout à réduire le temps d’attente, les commandes étant prises des bornes électroniques.

Dans le même esprit, McDo France teste la prise des commandes sur Internet avec trois zones d’expérimentation - Nice, Bordeaux et Paris -, mais aussi par téléphone, ce dernier projet étant aujourd’hui moins avancé.

Enfin, l’innovation est aussi dans l’assiette, pourrait-on dire. Après les tartines dans les McCafé, la chaîne, qui accueille plus d’un million de clients par jour, s’apprête à une sacrée révolution avec le lancement au cours du premier semestre 2012 de sandwichs-baguette. McDo toujours plus made in France...


Christophe PALIERSE, Les Echos, 14/12/2011

Dernières actualités