Les secteurs

Restauration rapide: le fondateur de Subway veut faire grossir la chaîne en toute indépendance

23.06.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Fred DeLuca, le patron fondateur et copropriétaire de la chaîne de restauration rapide d'origine américaine, ne souhaite pas introduire son groupe en Bourse.


Développement tous azimuts mais en toute indépendance : tel est en substance la ligne de conduite de Fred DeLuca, le patron fondateur - en 1965 - et copropriétaire de la chaîne d'origine américaine Subway, devenue l'an dernier le nouveau numéro un mondial de la restauration rapide en nombre d'établissements ( « Les Echos » du 8 mars), détrônant au passage McDonald's, avec près de 34 000 points de vente (34 725 dans 98 pays selon le dernier pointage officiel). De passage à Paris vendredi dernier, à l'occasion du dixième anniversaire de l'ouverture du premier Subway en France, Fred DeLuca a clairement indiqué qu'il n'est pas question d'introduire son groupe en Bourse, en dépit de sa taille pour le moins respectable avec un volume d'affaires compris entre 15 et 16 milliards de dollars cette année, dont 12 milliards aux Etats-Unis. « La Bourse ne m'intéresse pas. J'ai le même partenaire depuis le début. Avec Peter Buck [un physicien qui prêta à l'origine 1 000 dollars à Fred DeLuca, afin de l'aider à ouvrir une sandwicherie pour financer ses études de médecine, NDLR] , nous n'avons pas de stratégie financière. Nous avons été souvent sollicités. En 1984, alors que Subway connaissait une forte croissance, nous avons discuté vingt minutes de l'éventualité d'une introduction en Bourse. Finalement, l'idée a été abandonnée. »


Ce souci d'indépendance est combinée à une fidélité sans faille au modèle économique de Subway, avec notamment pour ingrédients de base la fabrication de sandwichs à la demande et une extension du réseau en franchise par le biais d'agents de développement - qui peuvent être eux-mêmes franchisés -responsables d'une zone spécifique.


Nouvelle phase d'expansion

La recette à succès est donc plus que jamais d'actualité au moment où Subway est engagé dans une nouvelle phase d'expansion, notamment en France (lire ci-dessous). Cette année, la chaîne devrait compter 1 700, voire 1 800 unités supplémentaires dans le monde, dont un millier aux Etats-Unis, où Subway connaît une croissance de l'ordre de 9 %, dont 5 % à périmètre comparable.


Autre constance, réaffirmée par Fred DeLuca : « Subway a vocation à être le numéro un sur chacun de ses marchés en nombre d'établissements. » C'est déjà le cas aux Etats-Unis notamment.

La chaîne mise aussi désormais sur les concessions pour croître en france
Dans le cadre de son expansion en France, Subway lorgne désormais le marché des concessions, avec des ouvertures dans les gares, les aéroports, voire les universités et les hôpitaux. « Nous avons des contacts très avancés avec l'un des trois gros opérateurs », précise sa direction, et de rappeler que la chaîne compte 8 000 points de vente « non traditionnels » dans le monde avec, par exemple, des unités dans des bases militaires et des magasins Wal-Mart aux Etats-Unis. La direction de Subway, présent dans l'Hexagone depuis 2001, réitère par ailleurs sa volonté de détrôner McDonald's en France en nombre d'établissements, tout en révisant à la baisse son objectif 2015 : elle parle désormais de 1 200 unités à terme, au lieu des 1 400 envisagées il y a un an. A la fin 2011, Subway devrait en compter plus de 300.


Christophe PALIERSE, Les Echos, le 20.06.2011

Dernières actualités