Les secteurs

Restauration rapide : Burger King vendu au fonds d'investissement 3G Capital pour 4 milliards de dollars

06.09.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Si la sortie de récession se confirme, c'est peut-être le bon moment pour jeter son dévolu sur une icône de la restauration rapide américaine. C'est en tout cas le pari de la firme d'investissement américaine 3G Capital Management, pilotée par l'homme d'affaires brésilien Alexandre Behring qui a annoncé, hier, une offre amicale de 3,26 milliards de dollars (4 milliards avec la dette) sur Burger King.

A 24 dollars par action, l'offre de 3G Capital représente une prime consistante de 46 % sur le dernier cours de Bourse, l'essentiel de l'acquisition (environ 2,8 milliards de dollars) étant assuré par des financements de JP Morgan et Barclays. L'objectif des repreneurs devrait être de consolider les relations de Burger King avec ses franchisés en le différenciant davantage encore du numéro un McDonald's.

« La valeur d'icône de Burger King, son réseau de franchise solide et ses offres de produits en font une cible parfaite pour 3G Capital qui a une forte expérience dans les marques de grande consommation et la distribution », s'est félicité Alexandre Behring, directeur général de 3G Capital. Proche du milliardaire brésilien Jorge Paulo Lemann, soixante et onze ans, ce dernier a dirigé pendant dix ans la firme de LBO GP Investments avant de rejoindre 3G en 2005.


Connu sur le secteur

Fondée à New York, 3G Capital compte aussi parmi ses investisseurs les industriels brésiliens Carlos Sicupira et Marcel Telles, deux autres dirigeants du brasseur InBev (Anheuser Bush). La société contrôle un « hedge fund », 3G Capital Partners, dont les actifs étaient valorisés à 1,03 milliard de dollars au 30 juin. Mais selon une source proche du dossier, elle dispose d'une capacité d'investissement de plusieurs milliards de dollars.

Conseillée par Lazard, 3G Capital, qui a été par le passé déjà investisseur dans le numéro trois américain du secteur, Wendy's-Arby's, voit dans la reprise de Burger King une « opportunité de retournement d'entreprise » à la faveur de la reprise.

Cédé par Diageo en 2002 à un trio d'investisseurs - TPG Capital, Bain Capital et Goldman Sachs Capital Partners -qui en détient encore 31 %, Burger King a été coté en Bourse en 2006 sur la base d'un prix de 17 dollars par action. Avec un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars, en recul de 1,4 % sur son dernier exercice clos au 30 juin, la chaîne réalise près de deux tiers de ses revenus aux Etats-Unis et au Canada. Fondée en 1954, la chaîne exploite un total de 12.150 restaurants dans 76 pays, dont 90 % sont détenus par des franchisés indépendants.

Compte tenu de leurs faibles valorisations, plusieurs autres chaînes de restauration rapide américaines (Rubio's, CKE restaurants, Logan's Roadhouse…) ont déjà préféré se retirer de la Bourse cette année pour se vendre à des investisseurs.

Les chiffres clés
Le groupe Burger King a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars (1,95 milliard d'euros), sur son dernier exercice clos au 30 juin, en recul de 1,4% par rapport à un an plus tôt. L'enseigne a engrangé près de deux tiers de ses revenus aux Etats-Unis et au Canada, à 1,695 milliard de dollars. La zone Europe-Afrique-Asie-Pacifique a pesé pour 698 millions, tandis que l'Asie a représenté 109 millions. Fondée en 1954, la chaîne exploite un total de 12.150 restaurants dans 76 pays (elle est absente de France), dont 90% sont détenus par des franchisés indépendants

PIERRE DE GASQUET, Les Echos, le 03.09.10

Dernières actualités