Les secteurs

Restauration : le groupe Le Duff met les bouchées doubles en Asie

23.04.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe de restauration Le Duff prépare le lancement de Brioche Dorée au Japon, après la Chine et la Corée du Sud.

Le Duff est loin d’être repus. Après son offensive aux Etats-Unis, avec trois acquisitions en deux ans, le groupe de restauration commerciale, plus connu sous les enseignes Brioche Dorée et Del Arte notamment, mais aussi poids lourd de la boulangerie-pâtisserie industrielle avec Bridor, continue son expansion accélérée à l’international en poussant, cette fois-ci, les feux en Asie.

Le groupe rennais prépare en effet le lancement de Brioche Dorée au Japon, alors que s’amorce le développement de son concept de boulangerie-sandwicherie en Chine et en Corée du Sud. Pour ce faire, Le Duff, qui vend depuis quelques années les produits Bridor à des distributeurs japonais, négocie un accord avec un grand partenaire local, auquel serait confié l’enseigne. Une conclusion heureuse des discussions est espérée « avant l’été ».

La société a déjà fait ses premiers pas en Chine où elle a ouvert, l’an dernier, trois Brioche Dorée en propre, dont deux à Shanghai et une à Pékin. Globalement, elle table sur un réseau d’une cinquantaine d’unités d’ici à quatre ans, en recourant à la franchise ou en créant des entreprises communes ou encore en ouvrant d’autres succursales.

En parallèle, Le Duff s’active en Corée du Sud, où le groupe ouvrira ses trois premiers Brioche Dorée cette année. Dans le cadre d’un partenariat, il compte sur quatre-vingt unités en dix ans.

En dépit de toutes ces initiatives, Le Duff n’a pas, en revanche, de projet d’usine Bridor dans la zone, du moins à ce stade, et continue d’exporter ses produits.

Le groupe rennais renforce, il est vrai, sa base industrielle tricolore avec l’ouverture, en 2014, d’une usine de production, près de Laval. Celle-ci emploiera 150 personnes dans un premier temps - 500 à terme - avec, à la clef, un investissement de 50 millions d’euros. En dépit de sa mondialisation - il se développe aussi au Moyen-Orient et en Afrique du Nord -, Le Duff continue, de surcroît, d’ouvrir des restaurants en France. Ainsi, 46 établissements Brioche Dorée et Del Arte y sont prévus cette année, après les 35 ouvertures de 2012.

Par ailleurs, le groupe y prépare l’arrivée de l’enseigne Bruegger’s, dont l’offre repose sur les Bagels. Deux unités serviront à tester le concept avant son déploiement, l’une à Rennes - où se situe le siège de Le Duff - à partir de la mi-octobre, l’autre à Paris. Pour mémoire, l’acquisition de Bruegger’s, début 2011, avait été le coup d’envoi de l’offensive du groupe aux Etats-Unis. A la fin 2012, il mettait également la main sur la chaîne de cafés-boulangeries Timothy’s Coffee, puis, au début de cette année, la chaîne Mimi’s Café.

Les Etats-Unis, premier marché du groupe

En conséquence, les Etats-Unis constituent désormais le premier marché du groupe, créé en 1976, avec une part de 41 % sur un volume d’affaires estimé à 1,51 milliard d’euros pour 2013. A la deuxième place, la France pèse encore 38 % de l’activité, mais près de 60 % des investissements des trois dernières années, soit 205 millions d’euros sur un total de 365 millions. Cela étant, la tendance est bien à un équilibrage du groupe, dans un contexte tendu pour la restauration commerciale en France.

Christophe PALIERSE, Les Echos, 22/04/2013

Dernières actualités