Les secteurs

Restauration : le Groupe Flo va intégrer davantage ses filières d'approvisionnement stratégiques

29.07.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

La société de restauration commerciale finalise un accord avec une coopérative d'éleveurs de l'Anjou afin de sécuriser une partie des approvisionnements de sa chaîne Hippopotamus. Un premier pas dans le cadre d'une nouvelle démarche d'entreprise.


Groupe Flo continue de faire évoluer son modèle économique. Après l'amplification du recours à la franchise, le resserrement de son portefeuille de marques avec la disparition programmée du réseau Bistro Romain, la société de restauration commerciale (chaînes Hippopotamus, Tablapizza, et Maître Kanter, et ses grandes brasseries parisiennes) s'achemine désormais vers une intégration souple de certaines filières d'approvisionnement stratégiques.

A l'occasion de la présentation ce jeudi de ses résultats pour le premier semestre 2011, à nouveau en sensible amélioration, le président du directoire, Dominique Giraudier, a en effet annoncé, que Groupe Flo allait finaliser, en septembre, une prise de participation de l'ordre de 4% à 5% dans une coopérative d'éleveurs de la race bovine Rouge des prés (ex-Maine-Anjou, viande AOC), située «près d'Angers», afin de sécuriser les approvisionnements d'Hippopotamus.


Discussions avec d'autres éleveurs

Ce projet, qui concerne 200 éleveurs et comprend, au passage, un volet abattage dans le cadre de l'organisation de la filière Rouge des prés, porte de facto sur 20 % des besoins de la chaîne en viande de qualité, soit 10 % de ses approvisionnements en viande. Groupe Flo, qui participera à la gouvernance de la filière, pourra également maîtriser ses prix sachant que, de leur côté, les éleveurs auront «un prix moyen de la viande assuré sur toute l'anné, souligne Dominique Giraudier.

En outre, il s'agit là d'un premier pas car une opération similaire est en discussion avec un autre groupement d'éleveurs, cette fois-ci du Charolais. Globalement, la direction de Groupe Flo souhaite sécuriser à terme au moins 30% des approvisionnements en viande de qualité d'Hippopotamus.


Plan de conversion

Mais, au-delà de la chaîne, cette démarche pourrait profiter plus largement, dans une phase ultérieure, au groupe, observe-t-elle. En outre, elle pourrait s'étendre à la filière produits de la mer, le pôle brasseries de l'entreprise étant alors en première ligne.

Par ailleurs, le président du directoire de Groupe Flo a profité de la présentation de ses résultats semestriels pour faire le point sur le programme de conversion des restaurants Bistro Romain en Hippopotamus. Celui-ci sera achevé à la fin 2012. La chaîne, qui comptait encore 26 unités à la fin juin, fera notamment l'objet de la transformation d'une douzaine d'établissements cette année. En outre, certains Bistro Romains devraient être convertis restaurants Tablapizza. Enfin, de 7 à 8 sont à céder.


Christophe PALIERSE, Les Echos, le 27/07/2011

Dernières actualités