Les secteurs

Restauration : Elior mise sur des enseignes partenaires diversifiées et des restaurants-vitrines très fréquentés

05.01.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Une marque institutionnelle unique pour le groupe de restauration collective, mais des enseignes partenaires diversifiées et des restaurants-vitrines dans des sites très fréquentés par une clientèle internationale...

Le groupe Elior, qui a récemment gagné l’appel d’offres de la restauration de la gare de Lyon, a démontré une nouvelle fois sa capacité à drainer des enseignes inédites, comme Costa Coffee et Red d’Hippo, ou prestigieuses, à l’image de Fauchon ou Café Premier. Pas simple de se distinguer de la concurrence quand on fait partie des leaders de la restauration collective. Pour ce faire, le groupe affine son marketing et renforce sa visibilité en fédérant ses marques sous une bannière unique (lire encadré ci-dessous). L’entreprise a aussi choisi de mettre en avant ses restaurants de musées, tel le Café Campana imaginé par les célèbres designers brésiliens à Orsay. « Si les gros bataillons de nos restaurants se trouvent sur les autoroutes, dans les entreprises ou les administrations, nos établissements du Louvre ou du Quai Branly constituent des vitrines, des éléments de différenciation et d’image vus par des millions de visiteurs français et étrangers », observe Jean-François Camarty, directeur général adjoint d’Elior Concessions. Ainsi le Café Campana ne désemplit pas depuis la réouverture des nouveaux espaces d’Orsay fin octobre, malgré une surface doublée pour offrir 180 places. A Orsay, Elior gère également le restaurant gastronomique de 230 places réaménagé dans la salle des fêtes Napoléon III par Jean-Michel Wilmotte, ainsi que le petit Café du Lion en libre-service. Une offre très segmentée. Et Jean-François Camarty de souligner que les clients des musées sont aussi ceux que Elior retrouve dans ses restaurants d’autoroute ou de gare.


3,5 millions de repas

Elior sert 3,5 millions de repas par an dans les musées et emploie près de 500 personnes dans ces lieux culturels, dont 110 à Orsay et 200 au Louvre, où l’entreprise est présente depuis 1989. « Les huit points de restauration du Louvre ont été refaits, de la vente à emporter où nous proposons les produits Paul, au Café Richelieu avec une carte Angelina, en passant par le très contemporain Café du Grand Louvre », observe le dirigeant. Le ticket moyen des restaurants tourne autour de 20-22 euros pour, affirme Elior, une offre de qualité, le groupe pratiquant des marges serrées. « A Orsay, comme au Louvre, au musée Rodin ou au Quai Branly, nous avons nos propres cuisines; cela a un coût mais cela maintient l’innovation. Et les chefs cuisiniers de ces sites peuvent ensuite diffuser leur savoir-faire dans le groupe », remarque Jean-François Camarty.


Motif de satisfaction, le restaurant des Ombres, au Quai Branly, remporté contre les frères Coste: il draine désormais bien en dehors du musée, avec une clientèle totalement extérieure le soir. Le restaurant du musée Rodin attire lui à déjeuner, au-delà des visiteurs, des habitants du quartier .

Présent aussi au jardin des Tuileries avec le Café Real, au Château de Versailles avec le Grand Café d’Orléans et la Petite Venise, à la BNF, au Palais de la Découverte, entre autres, Elior s’est lancé à l’international. Il gère ainsi la restauration d’un château et d’un musée en Angleterre.


Martine ROBERT, Les Echos, 03/01/2012

Le groupe opte pour une marque unique

Le groupe de restauration concédée a décidé de ne plus conserver qu'une seule marque pour ses différents marchés. Exit donc Avenance, Eliance ou Hôpital Service, sacrifiées sur l'autel de la clarté du message. La marque Elior se décline donc désormais sur trois vecteurs. Coeur de métier historique, Elior Restauration décline son offre dans les entreprises, les administrations, l'enseignement, la santé et se développe sur les délégations de service public, l'armée, l'enseignement supérieur et le créneau du pénitentiaire. Elior Concessions, qui gère 2.400 points de vente en Europe, élabore des concepts de restauration dédiés aux aires d'autoroutes, aéroports, gares, musées, sites de prestige, parcs d'exposition dont les 77 restaurants et commerces alimentaires des Center Parcs en France et en Allemagne. Enfin, Elior Services intègre les nouveaux métiers du groupe dans la santé, la propreté et les facilities management.

En capitalisant sur sa marque, le groupe entend démontrer une continuité de services et des réponses sur mesure, selon Gilles Petit, son directeur général.

Dernières actualités