Les secteurs

Restauration : Courtepaille est proche d'une reprise par Fondations Capital

16.12.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

La société d'investissement Fondations Capital est entrée en négociation exclusive avec ING Parcom en vue d'une reprise de chaîne spécialisée dans la grillade.


Courtepaille est à la veille d'un nouveau changement de propriétaire. Selon des sources concordantes, la société d'investissement Fondations Capital, l'un des candidats éconduits au rachat du quotidien « Le Parisien », est en négociation finale avec ING Parcom en vue d'une reprise de Serare, la société de tête de la chaîne de restauration commerciale, spécialisée dans la grillade (279,5 millions d'euros de volume d'affaires estimé pour 2010).

A l'issue d'un processus de vente confié à Banca Leonardo, Fondations Capital a offert environ 255 millions d'euros, soit 9 fois le résultat d'exploitation 2010, un montant bien supérieur, dit-on, à celui de ses concurrents. La prudence de ces derniers s'expliquerait par l'éventualité d'un changement de régime de TVA pour le service de restauration à table, le taux réduit de 5,5 % pouvant être revu au terme du « contrat d'avenir » 2009-2012. Une remontée du taux de TVA aurait un impact sur les résultats futurs de l'entreprise.

Fondations Capital, dirigé par Xavier Marin, un ancien responsable d'Eurazeo, a été préféré dans la dernière ligne droite à LBO France, donné favori il y a peu. Etaient également sur les rangs Axa Private Equity, Eurazeo et 21Central. Le financement du repreneur serait réalisé par le prêteur subordonné ICG.


Regain de forme

Pour Courtepaille, ce changement de propriétaire constitue le troisième depuis le désengagement d'Accor en 2000, mais aussi la troisième opération de reprise avec recours à l'endettement ( « LBO »). Il y a dix ans, la chaîne de restauration avait été vendue pour une valeur d'entreprise de l'ordre de 126 millions d'euros par le groupe hôtelier à Barclays Private Equity. En 2005, ce dernier la cédait pour plus de 200 millions à ING Parcom.

Courtepaille a poursuivi son expansion, malgré un coup de frein en 2008-2009 du fait de la crise. Son parc réunit aujourd'hui 223 établissements, dont les deux tiers en propre, à comparer à 167 il y a cinq ans. La chaîne a renoué depuis le début de l'année avec la hausse de la fréquentation. En juin, la direction faisait état d'une hausse du chiffre d'affaires hors taxe de 6 % à périmètre comparable. Ce regain de forme s'accompagne d'une relance du développement, avec une quinzaine d'ouvertures programmée pour 2011. Ce troisième LBO devrait permettre de financer une nouvelle phase d'extension du réseau.

Christophe Palierse, Les Echos, 15/12/2010

Dernières actualités