Les secteurs

Restauration collective : Elior lance son introduction en Bourse

21.04.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe français a lancé ce mercredi le processus de son introduction en Bourse. Elior espère faire ses premiers pas boursiers « d’ici l’été ».

« L’enregistrement du document de base constitue la première étape du processus d’introduction en Bourse d’Elior sur le marché réglementé d’Euronext Paris » qui interviendra « sous réserve des conditions de marché et de la délivrance par l’Autorité des marchés financiers (AMF) d’un visa sur le prospectus relatif à l’opération », a indiqué le groupe dans un communiqué.

Elior avait indiqué le mois dernier qu’il envisageait de faire ses premiers pas boursiers « d’ici l’été » . Le groupe reviendrait ainsi sur la place parisienne sept ans après l’avoir quittée.

« Cette introduction en Bourse ouvre une nouvelle phase de notre histoire et de notre projet stratégique et entrepreneurial. (...) Elle doit nous permettre de poursuivre notre stratégie de croissance rentable et de conquête de leadership », explique par ailleurs le directeur général du groupe Gille Petit.

Un des leaders mondiaux de la restauration et des services

Vingt-trois ans après sa création, Elior est aujourd’hui quatrième opérateur mondial dans la restauration collective derrière Sodexo, Compass et Aramark, troisième mondial en restauration de concession derrière Autogrill et SSP. Il totalise des ventes de 5,0 milliards d’euros l’an dernier. Il emploie 105 000 collaborateurs et accueille chaque jour 3,7 millions de clients dans ses restaurants.

Elior a acquis en 2013 Trusthouse Services Group, l’un des plus importants fournisseurs de restauration collective aux Etats-Unis dans les secteurs de la santé, de l’éducation et en milieu pénitentiaire.

La restauration collective et les services aux entreprises représentent les deux tiers de son activité. L’autre pan est la restauration commerciale, via des concessions dans les gares, les aéroports, les aires d’autoroute et les musées.

Les fonds Charterhouse et Chequers, principaux actionnaires d’Elior, aux côtés du fondateur Robert Zolade , avaient initalement cherché à vendre leur participation. Mais des discussions avec plusieurs repreneurs potentiels, notamment BC Partners et CVC Capital Partners, n’avaient pas abouti.

Fondé en 1991 par Francis Markus et Robert Zolade, Elior est détenu à 62,3% par le fonds Charterhouse et à 7,8% par le fonds Chequers depuis 2006. La holding Sofibin de Robert Zolade possède le solde du capital.

Les Echos, le 16/04/2014.

Dernières actualités